Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lors de sa venue à Roquefort la Bédoule, André Chiron avait été ému, amusé et conquis par notre voisine de 88 ans, Jacqueline, qui avait pu parler avec lui à la fin du concert et lui montrer sa connaissance et son admiration de Georges Brassens et donc la joie qu'elle avait eu lors du concert.

André Chiron avait été tellement ému qu'il avait décidé d'offrir à Jacqueline une soirée chantée chez elle, avec 3 ou 4 personnes de son choix et j'en faisais partie.

Il est arrivé vers les 18h00, et sans plus amples préparations, s'est installé avec sa guitare pour chanter du Georges Brassens, d'abord des chansons qu'il choisissait mais très vite des chansons choisies par les invités et chaque fois des anecdotes ou des explications sur le sens des textes ou les contextes où ils avaient été écrits

André ChironAndré ChironAndré Chiron
André ChironAndré ChironAndré Chiron
André ChironAndré ChironAndré Chiron

André Chiron

André ChironAndré Chiron
André ChironAndré Chiron

André Chiron

Un auditoire attentif
Un auditoire attentifUn auditoire attentifUn auditoire attentif
Un auditoire attentifUn auditoire attentifUn auditoire attentif

Un auditoire attentif

Et surtout, la Reine de la soirée, heureuse, émue et émerveilléeEt surtout, la Reine de la soirée, heureuse, émue et émerveilléeEt surtout, la Reine de la soirée, heureuse, émue et émerveillée
Et surtout, la Reine de la soirée, heureuse, émue et émerveilléeEt surtout, la Reine de la soirée, heureuse, émue et émerveillée

Et surtout, la Reine de la soirée, heureuse, émue et émerveillée

La suite de la soirée, une trentaine de chansons plus tard, a continué devant un repas apéro très bien préparé : foie gras, charcuteries, cakes divers, fromages et bien sûr gâteaux et fruits.

A tableA tableA table
A tableA tableA table
A tableA tableA table

A table

Alors, sans chichis, André Chiron a repris sa guitare, mais aussi ses livres de chansons et s'est prêté à l'exercice d'interpréter à la volée les demandes de chacun, que ce soit du Brassens mais aussi d'autres auteurs. Et toujours des anecdotes amusantes.

André Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privé
André Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privé
André Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privé

Et assise à côté d'André Chiron, lui tenant les livres, la Reine de la soirée, heureuse, voire participant aux chants.

André Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privé
André Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privé
André Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privé

J'ai fait des photos, bien sûr, moult photos, mais j'ai pu aussi tourner quelques films.

Comme cette chanson de Brassens, Le Moyenâgeux, que chérit particulièrement André Chiron tant pour le texte que pour la mélodie.

J'en ai fait une version à image réduite pour pouvoir la mettre sur un hébergement.

Après quelques recherches d'accords, ce qui prouve bien toute la gentillesse de notre interprète, venu se prêter aux requêtes, inattendues parfois, de notre petit auditoire.

Une requête particulière que j'ai pu faire a été réalisée par notre invité, cette chanson de Luís Llach, catalan en lutte contre la dictature de Franco, qui avait écrit cette chanson qui fut interdite longtemps en Espagne et reprise souvent lors des manifestations.

L'estaca dont voici le texte en Français mais aussi en Provençal, tel qu'interprété par Chiron.

André Chiron, concert privéAndré Chiron, concert privé

J'en mets ici une version qui mérite d'être écoutée.

Dans cette soirée commencée à 18h00, et finie à plus de 22h00, André Chiron ne nous a privé de rien, interprétant plus de 80 chansons et multipliant anecdotes et explications.

Une soirée qu'il a voulu finir sur un message pour la Provence, ce poème écrit par une de ses amies et qu'il a mis en musique et qui s'adresse à tous les félibres de Provence, de Languedoc, du Narbonnais et d'ailleurs, pour leur demander de s'unir pour la défense de la culture et des langues, dont le Provençal et non l'uniformisation sur un Occitanisme réducteur.

Une superbe soirée qui montre ainsi toute la générosité de ce chanteur.

Monsieur André Chiron, merci et chapeau bas.

Tag(s) : #Mon village en Provence

Partager cet article

Repost 0