Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Provence, élections régionales 2015

Dans Lou Calen, journal Marseillais, de l'Association provençale fondée en 1925 par Jòrgi Reboul et quelques autres félibres, est paru, en 1936, cet article concernant les élections législatives en 1936.

Provence, élections régionales

La traduction en est simple

Appel pour les élections législatives de 1936

Quand Frédéric Mistral écrivait…


Nous, les bons Provençaux
Au suffrage universel
Nous voterons pour l'huile
Et n
ous ferons l'aïoli

….il voulait dire, sous ses quelques paroles plaisantes et symboliques : "Nous voterons pour ceux qui auront tout le souci de garder à la Provence tout ce qui a fait sa gloire et sa beauté ! Nous voterons pour ceux qui nous amènerons l'huile d'olive de la bonne politique et non l'huile de pépin de la mauvaise politique."

Or la bonne politique est celle qui respecte le droit et la liberté des pays venus, un à un, plus ou moins tard, constituer la France.

Dans Prouvenço d'aro n°311 de Juin 2015, l'auteur comme d'autres avant lui dans ce même journal s'insurge du fait que, depuis plusieurs années, la signature de ce texte est coincée dans les caves du Sénat qui sont "submergés de travail".

Provence, élections régionales

Plusieurs années qui sont aussi décortiquées avec humour pour faire suite à un article du quotidien "La Provence" du 15 Mai et qui démontre que les Rois de l'absence au Sénat sont justement Mr Jean Claude Gaudin, Sénateur Maire de Marseille, et Jean Noël Guérini, jusqu'à ce printemps, Président du CG13.

Le journal précise qu'en dehors d'être excellents amis, ces ennemis politiques réalisent pour l'un, Guérini, pas plus de 7 semaines de présence et pour l'autre, Gaudin et Vice Président du Sénat, guère mieux avec 13 semaines de présence.

La conclusion devrait être simple, les élections régionales sont, par le fait même, des élections pour la représentation et la défense d'une région, donc de son histoire aussi.

Rien de plus simple, un appel, comme celui de 1936, 89 ans plus tard pour que ceux qui se présentent soient clairs sur la question de la défense du Provençal, et de la tradition de la Provence comme les appels de la reine d'Arles à Miramas, voir

Pour défendre l'Encierro à l'eyraguaise par exemple, pour exiger la signature de la charte des langues régionales en faisant que ceux qui se présentent s'engagent à forcer les sénateurs de leurs partis politiques à sortir cette loi des placards et à la voter d'urgence.

Mais aussi à s'engager à détruire la Loi Vallaut-Belkacem sur la réforme de l'enseignement qui détruit simplement l'enseignement de la langue régionale en la cachant derrière les dotations particulières des collèges et des lycées et derrière un soit disant enseignement multi disciplinaire. Faire alors ce que disait Mistral et repris par Lou Calen en 1936.

L'appel au vote fera préférence à ceux qui s'engagent par écrit sur ces choix.

Et d'ici là, on pourra rire jaune comme le fait Prouvenço d'aro dans un récent article concernant l'enseignement de la langue des parents.

Provence, élections régionales

Dont une traduction simple donne

La langue de ses parents

Une bonne nouvelle: on va ouvrir une classe pour les petits chinois qui vivent à Marseille. On y enseignera le Chinois afin que les petits puissent utiliser leur langue d'origine, parce que les dernières générations nées ici ne connaissent forcément pas bien la langue de leurs parents. Nous serons toujours étonnés que personne ne pense aux petits provençaux…

Et en attendant, pour réaliser les pressions suffisantes pour réveiller les politiques, il faut se préparer pour le grand rassemblement d'Arles le 24 Octobre.

Provence, élections régionales
Tag(s) : #Défense de la Provence

Partager cet article

Repost 0