Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La cathédrale est jointe à son cloître du 13ème aussi. Galeries ajourées d'arcatures en plein cintre. Pas de visite de la salle capitulaire. Le cloître était bordé par l'église St Pierre dont il reste trois arcades en plein cintre que l'on peut voir sur les photos de l'extérieur dans la cour de l'école.

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

L'accès des moines dans l'église se faisait depuis la galerie par une porte qui est parfois ouverte.

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Le début d'une petite promenade dans le centre ville historique se fait en passant depuis la Place du Clos dans un passage couvert où j'ai la chance de voir un superbe gecko de Provence, la Tarente de Maurétanie

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

L'Hôtel Agar du 15ème siècle est très important car il fait l'objet d'exposition de santons assez importante aux périodes de Noël, des sujets provençaux du 18ème et 19ème avec des moules en quantité très importante.

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

La Place Philippe de Cabassole est typiquement provençale avec sa fontaine, ses platanes, et cette maison où vécurent les Félibres Valèri Martin, Mario Valèri Martin et Jóusè d'Arbaud et au-dessus on peut voir la Chapelle St Roch

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

La chapelle du Grand Couvent a été construite par les Bénédictines au 17ème. Elle est maintenant ouverte lors d'exposition, elle ne fait plus partie du patrimoine religieux.

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

La Porte d'Avignon est le reste des remparts du 14ème siècle et à côté la chapelle de l'Hôtel Dieu construite au 18ème à l'emplacement de l'ancien hôpital

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Rue Castil Blaze un buste est dédié à un autre des Félibres issus de cette ville de Cavaillon

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Comme déjà expliqué plus haut, la Carriere Juive, ou rue Hébraïque donne accès à l'ancien quartier juif avec sa synagogue qui possède une tour de fortification à son extérieur.

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Les rues sont parsemées de nombreuses niches votives et de cadrans solaires

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Pour finir cette visite succincte, un arrêt devant les arcs d'intersection des anciens thermes romains du Ier siècle, déplacés au XIXe et remontés sur la place principale de la ville, c'est-à-dire Place du Clos non loin de l'office de Tourisme. Et toujours au dessus, la chapelle St Roch qui domine depuis la colline St Jacques.

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Toujours sur cette place du Clos, à l'occasion de cette fête du melon, les deux chars Cavaillonnais créés par le comité des fêtes pour le 84ème Corso, des chars superbes et un travail gigantesque

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Une visite au marché des producteurs

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Et un des producteurs, producteur de safran, L'or rouge des 3 rivières à Entrechaux, m'interpelle pour son travail bien sûr

http://www.or3r.fr

Mais aussi car il possède un santon sur son étal, une œuvre unique qui le représente dans son travail, une œuvre du santonnier Denis Vœux de Séguret.

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Cet après midi se termine avec un petit spectacle présenté par le groupe de l'Embelido de Cavaillon

https://fr-fr.facebook.com/pages/Embelido/175211212654191

Groupe que j'ai déjà présenté plusieurs fois dont une ici :

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Une petite visite à la Mairie de Cavaillon située dans un bâtiment ancien de 1750, les anciens appartements de l'évêque, restaurés et modernisés avec des verrières superbes.

Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)
Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)Cavaillon, la féria du melon  (2/2)

Un site à consulter toute l'année pour suivre l'activité de toute la région et connaître les superbes fêtes ou spectacles à voir.

http://luberon.fr/tourisme/

Et il faut finir cette journée là-dessus, laissant le spectacle des arènes et le bal du soir, la route est trop longue pour attendre.

Tag(s) : #Ma Provence

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :