Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saint-Rémy se situe dans la vallée du Rhône.

Le canal des Alpines (eau de la Durance) traverse la commune, et permet l'irrigation des cultures. Le mistral y est ressenti fortement 100 jours par an en moyenne et faiblement 83 jours, ce qui ne laisse que 182 jours sans vent par an. On distingue deux types de mistral : le « mistral blanc », qui dégage le ciel en totalité et accentue la luminosité, et le « mistral noir », plus rare, qui s'accompagne de pluie.

La commune d'environ 11 000 habitants fait partie du Parc Régional des Alpilles.

Le Mont Gaussier, Sommet du massif des Alpilles domine de ses 306 m le site antique de Glanum et la ville actuelle de Saint-Rémy-de-Provence.

Michel de Nostredame, enfant, se promène souvent sur ce site en compagnie de son arrière-grand-père Jean de Saint-Remy qui l’initie à la connaissance des étoiles. Il deviendra Nostradamus.

Une des 200 "grotte ornée" de France se trouve sur le site de St Rémy et démontre que le territoire était habité dès la préhistoire.

Aux alentours du VIe siècle av. J.-C., le mont Gaussier se peuple, alors qu'il est à l'écart de l'agglomération qui se dessine sur le site de Glanum, même s'il finit incorporé dans l'ensemble. On estime que la ville de Glanon, outre son centre monumental, s'étend jusqu'au mont Gaussier, sur une superficie totale de 40 hectares.

Le pastoralisme et l'agriculture sont fortement développés dans les Alpilles, et on extrait de la pierre calcaire dans des carrières aux alentours de Saint-Rémy.

Saint-Rémy est au croisement de voies romaines de circulation. Marco Vipsanio Agripa (63 av. J.-C. - 12 av. J.-C.), principal conseiller civil et militaire de l’empereur Auguste vient à Glanum pour soigner des problèmes de santé dans les thermes.

Selon la légende, l’évêque Rémi qui accompagne Clovis lors de ses conquêtes, se serait arrêté sur le site de la cité actuelle où il aurait effectué une guérison miraculeuse. Le site choisit son nom en hommage à l’évêque devenu saint.

Les terres provençales de Saint-Rémy fournissent les huiles destinées à sacrer les rois de France.

Saint-Remy connaît plusieurs seigneurs :

- Les seigneurs des Baux. - Les comtes de Provence. 
- Les rois de France. 
- En 1643, Louis XIII donne la seigneurie au prince de Monaco. Les Grimaldi conservent la seigneurie jusqu’à la Révolution française. Les princes héréditaires de Monaco portent encore le titre honorifique de "seigneurs de Saint-Rémy".

Une autre signification du nom de St Rémy provient du fait qu'au Moyen Âge, le territoire est la propriété de l'Abbaye Saint-Remi de Reims, d'où le nom de Saint-Rémy. L’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y a été un important propriétaire, en possédant pas moins de six églises.

Au 19ème siècle, puis au 20ème, la création du canal des Alpines fait la richesse du terroir avec le développement de l'agriculture productrice de graines.

La ville s’enrichit avec le commerce des graines qui voit venir des négociants de toute l’Europe. Des maisons de maître sont construites par la nouvelle bourgeoisie.

Le centre ville est entouré d'un boulevard circulaire bâti sur les restes des remparts

Saint Rémy de Provence, centre ville

Des portes y sont bâties.

La porte Saint Paul, proche de l'Hôpital

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Hôtel de Ville. Il est installé dans l'ancien couvent des Augustines.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

L'ancienne Mairie de 1689 à 1806 se trouvait dans un bâtiment nommé "Oustau de Conse".

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Puis la Mairie fut déplacée dans un bâtiment Renaissance de 1806 à 1820. Cette maison fut habitée ensuite par la famille Giraud, et vit naître Marie Gasquet, née Giraud, l'une des nombreuses célébrités de St Rémy, filleule de Mistral, félibresse, écrivaine de Provence. Elle fut Reine du Félibrige de 1892 à 1899. Puis elle fut Directrice de collection de Flammarion.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

A la périphérie immédiate des remparts, dans une maison où la famille Girard s'était déplacée, le père de Marius Girard, sa femme et sa fille Marie, future épouse Gasquet, recevaient les grands créateurs de la "République d'Arles", Mistral, Roumanille, Daudet, Goncourt, Aubanel, d'Arbaud et le jeune Gasquet, le futur époux de Marie.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Hôtel Estrine : Architecture provençale du XVIIIe siècle. Hôtel particulier construit en 1748, il fut le lieu de la représentation des princes de Monaco. Il abrite le musée Estrine, musée de France, collection de peintures modernes et contemporaines. Un Centre d'interprétation Vincent van Gogh propose une importante documentation, iconographie, des projections, sur la vie et l'œuvre de l'artiste hollandais.

Saint Rémy de Provence, centre ville

Fontaine Nostradamus. Son buste, œuvre du sculpteur Ambroise Liotard, succéda en 1859 à celui de Louis XVI.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Une maison à échauguette en passant dans les rues attestent de l'ancienneté des constructions.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

La Porte du Trou est une autre des portes anciennes des remparts.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Hôtel de Sade. Cette bâtisse a d'abord appartenu au XVe siècle et au XVIe siècle à la famille de Fos, comtes de Provence, dont une fille épousa un membre de la famille de Sade.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Hôtel de Meyran de Lagoy. Ancienne possession de la famille Lagoy, cité dès le Xe siècle, rebâti au XVIIe siècle, il abrite la maison de l'Amandier.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Hôtel d'Almeran. Hôtel particulier d'une famille de notables XVe et XVIe siècles dont les biens furent dispersés au XVIIIe siècle. Charles Gounod y donna la première audition de Mireille en 1863 devant Frédéric Mistral. Cet hôtel abrite aujourd'hui les œuvres du peintre Jean Van Naeltwijks.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

L'hôtel Mistral de Mondragon, actuel Musée des Alpilles se trouve sur la place actuelle du Docteur Favier, bienfaiteur des pauvres, et portait avant le nom de « place aux Herbes » en raison du marché qui s'y tenait.

Le Musée présente le patrimoine régional : santons, éléments de folklore…

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Collégiale Saint-Martin et Chapelle Jean de Renaud : la collégiale domine la place de la République. Reconstruite en partie après un effondrement au début du XIXe siècle, elle possède maintenant un grand portail monumental, mais a conservé son clocher gothique du XIVe siècle. À l'intérieur on peut voir, de chaque côté du chœur, deux volets d'un retable datant de 1503. Le maître autel et les fonts baptismaux en marbre datent du début du XIVe siècle tout comme l'ensemble du mobilier à de rares exceptions. Elle possède un orgue.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Maison natale de Nostradamus.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

L'hôpital Saint-Jacques édifié entre les deux murailles de la ville et qui, vers 1646 fut placé sous le vocable de « hôpital Saint-Jacques-de-Compostelle ». Sur la porte de la chapelle la coquille est caractéristique du culte de saint Jacques. L'hôpital demeura en activité jusqu'en 1653.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Chapelle Sainte-Anne des Pénitents-Bleus. Au nord de la ville, dans le quartier des Jardins.

Saint Rémy de Provence, centre ville

Des plaisirs divers sont accessibles dans cette déambulation dans les rues, des architectures superbes, des traces du couvent des Sœurs de Sainte Claire

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Les restes d'un four banal et les noms des constructeurs gravés en 1487. Des niches votives.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Des rues riches de fontaines, de pavés

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville

Et puis, partant vers le Sud, dès le cœur de ville, la route de Van Gogh qui vint passer de nombreuses années à Saint Rémy y peignant 19 œuvres, en direction du Monastère de St Paul de Mausole, proche le site de Glanum, où il fut interné pendant un an. Cet ancien Monastère est toujours une maison de Santé et il me faudra bien d'autres journées pour finir de visiter toutes les richesses de cette commune. Je me conterai, aujourd'hui, d'aller voir le site antique de Glanum, reportage dans un autre sujet à venir.

Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Saint Rémy de Provence, centre villeSaint Rémy de Provence, centre ville
Tag(s) : #Ma Provence

Partager cet article

Repost 0