Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La visite de Saint Rémy de Provence que je conte là :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/08/saint-remy-de-provence-feria.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/08/saint-remy-de-provence-centre-ville.html

et là :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/08/saint-remy-les-antiques-souleiado.html

ne pouvait pas se faire sans un passage au site des Antiques et de Glanum, en dessous du massif des Alpilles, aux pieds du Mont Gaussier.

Le site de Glanum est en fouille depuis 1921. Ce site est exceptionnel par sa très longue histoire qui débute au VIIème siècle av JC et continue jusqu'au IIIème siècle après JC. 10 siècles d'urbanismes, de monuments très bien conservés, ce site étant resté pour sa plus grande part, protégé par les alluvions venues de la montagne. Il était encore au début du 19ème siècle couvert de ces alluvions et servait de plantation d'oliviers.

Le site est colonisé au début par un peuple salyen, c'est-à-dire des Celto-Ligures. Les Ligures étaient un peuple indo-européen et plus précisément de la sous branche ethnique italo celtique.

Ce peuple originaire de la péninsule italienne et dont les colonies de peuplement en Gaule sont antérieures à la présence celte. Les Ligures n'étaient pas celtes.

Le mot ligure était issu du grec lygies, qui signifierait « haut perché ».

Le terme viendrait de la façon dont ils situaient leurs villages au sommet de collines dominant une plaine environnante. Il reste de nombreux "villages perchés" de ce type dans tout le sud-est de la France, comme : Bormes-les-Mimosas, Cogolin, Ramatuelle, et bien sûr Glanum qui est au départ sur le Mont Gaussier, etc….

La "langue ligure" va donner dans son assimilation les toponymes en -ascu, -oscu, -uscu, -incu ou -elu. Parmi les type -ascu, -oscu ou -uscu on peut citer Manosque, Tarascon, Venasque, Artignosc, Branoux, Flayosc, Gréasque, Lantosque, Gordolasque, Vilhosc, Chambost, Albiosc, Névache, Grillasca, Palasca, Popolasca, Salasca, Asco en France.

Ce peuple ligure couvrait encore la "Gaule Narbonnaise" cette première colonie Romaine intégrée à son Empire, cette première Province Romaine qui a donné le nom de Provence.

Avant la conquête Romaine qui commence en 150 avant JC pour se terminer en 52 avant JC, la grande Provence actuelle et les territoires qui vont jusqu'à Narbonne n'ont rien à voir avec les Gaulois et c'est en partie une raison de la richesse et de la différence de la langue Provençale.

Mais ceci est un autre sujet.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

D'ailleurs, cette conquête romaine correspond assez bien aux peuples qui habitaient cette future gaule avant leur arrivée.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

Les Salyens donc s'installent sur un point haut, le Mont Gaussier. Situation stratégique puisque la vallée permet de traverser les Alpilles rapidement pour aller au Sud sur les Baux, la plaine de la Crau. Mais aussi, les monts des Alpilles permettent une fuite et une protection en altitude rapidement.

Une source d'eau résurgente et naturelle alimente le fond du site, elle va être dédiée au Dieu Glan qui donnera au site le nom de Glanon, qui sera romanisé en Glanum.

Du VIIème au IIème siècle, les Salyens vont commercer avec les Grecs venus créés Marseille. Cet échange va donner sur le site :

- le monument de la source sacrée, 
- le bouleutérion, lieu de décision 
- l'agora, place de rassemblement 
- le temple toscan - le puits Dromos 
- le marché 
- de nombreuses maisons avec cette cour intérieure qu'est l'atrium et l'impluvium pour récupérer les eaux de pluie.

Du Ier siècle avant JC jusqu'au IIIème siècle après JC, les Romains conquièrent le site, le détruisent pour reconstruire selon leur normes mais gardent malgré tout le plan architectural des grecs.

- l'agora est détruite et remplacée par le forum 
- il est accompagné par les lieux de décisions que sont la Basilique (Tribunal et commerce) 
- et la Curie pour le sénat local 
- La source sacrée est conservée et élargie aux divinités romaines 
- Les thermes viennent se construire sur d'anciennes habitations, avec la piscine extérieure et les salles chauffées par le sol. 
- Tous les lieux sont équipés de système d'évacuation des eaux pour rejoindre le tout à l'égout de la rue principale.

Puis vient la fin de Rome, les invasions barbares, à partir de 260, détruisent le site et les habitants vont s'installer plus au Nord, sur le futur St Rémy de Provence. La cité sert de carrière pour bâtir ce nouveau village et les alluvions viennent ensevelir ce qui reste, apportant cette protection qui va nous permettre de retrouver ce passé 17 siècles plus tard.

Seuls subsistent 2 monuments, un Mausolée et un Arc de Triomphe, séparés de Glanum par les routes des Baux et qui deviendront le site des Antiques.

En 1920, un découvreur obtient quelques financements nationaux pour affiner ses découvertes de pierres, poteries, mosaïques affleurants le sol.

C'est le début prodigieux de ce site. La visite peut se faire, mais il est quand même plus logique de commencer par les Antiques qui seront pendant des siècles les seuls monuments que les érudits pourront visiter sans comprendre leur raison d'être.

Ils sont situés sur une légère déviation de la Via Domitia qui relie l'Italie à l'Espagne. Cette Via Domitia rejoint la Via Aurelia qui elle passe par le bord de côte et la Via Aggripa qui joint Lyon à Arles le croisement de ces trois voies se faisaient au Sud de Tarascon, à la sortie des Alpilles. C'est dire l'importance de Glanum et de ses thermes.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

L'arc Municipal, érigé en 20 après JC, détermine la limite urbaine et indique la gloire de Rome. Sa partie haute a disparue

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

Le Mausolée a été érigé en 30 avant JC à l'entrée de la nécropole de Glanum. Il a été réalisé par la famille d'un notable local, engagé dans les armées de César et ayant donc reçu, à ce titre, la citoyenneté romaine.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

La visite de Glanum commence alors de l'autre côté de la route. Et pour cela un plan est fourni lors de l'achat des billets.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

Un complément peut mieux aider à comprendre, c'est la répartition des volumes au sol selon l'usage

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

A l'entrée du site, une carrière antique est mise en avant

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

Le site est grandiose dès qu'on pénètre.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

Première chose qui s'impose, c'est la répartition du village de part et d'autre d'une rue principale quasi rectiligne et recouverte de dalles, en particulier celles qui protégent le tout à l'égout et les adductions de chaque bâtiment. Ce sont ces mêmes égouts qui vont disparaître avec les romains, leurs créateurs, comme la connaissance du ciment disparaîtra pendant plusieurs siècles.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

Le marché avec ses boutiques autour d'un puits de lumière central. Une partie de ce marché est transformé sous les Romains en lieu de culte.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

La maison des Antes est distribuée autour d'une cour intérieure avec un bassin. Elle possède deux pilastres corinthiens appelés antes.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

Les thermes sont romains et ils sont un lieu de rencontre. La chaleur est distribuée par le sol.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

La maison d'Atys date des grecs, elle sera conservée telle que et non remaniée par les romains. Elle possédait une cuisine avec puits à margelle. Elle se nomme Atys car elle a du être occupée sous les romains par les Prêtres d'Atys.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

Le forum est la place publique romaine fermée par deux portiques.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

La curie, romaine, est une pièce qui possède une abside où sont les élus locaux. L'autre pièce sert de tribunal. La construction est caractéristique avec ses pierres taillées et jointives en extérieur et au milieu, des pierres remblayées et cimentées.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2

La basilique est à l'époque un édifice couvert rectangulaire construit sur le forum. Edifice à l'abri des intempéries qui sert d'espace public, de marché puis de tribunal et de curie si ceux-ci ne sont pas distincts comme à Glanum. Ici, les piliers de fondation sont parfaitement tous conservés.

Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2Saint Rémy, Glanum et les Antiques 1/2
Tag(s) : #Ma Provence

Partager cet article

Repost 0