Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude-Antoine Lumière, peintre, photographe, associe ses fils Auguste et Louis dès 1894 à la création du Cinématographe. Le succès de leurs inventions sur les plaques photographiques noir et blanc sèches lui permet de construire à Lyon les premières usines Lumière.

Claude-Antoine Lumière va se mettre à construire de somptueuses demeures, à La Ciotat dès 1892, Evian en 1896, Cap d'Ail en 1898, Lyon en 1901. Ils réussissent à mettre au point le cinématographe, le présente aux professionnels dès l'été 1895, et la première représentation a lieu devant un public invité le 21 Septembre 1895 dans la résidence d'été de La Ciotat.

Ce Palais Lumière, construit sur une propriété de plus de 90 hectares, comprend :

- un sous sol avec une cave immense
- un Rez-de-chaussée avec un péristyle sur colonnes doriques, un grand hall donnant sur un escalier et plusieurs pièces.
- un premier étage avec une salle à manger, une véranda donnant sur un salon aux proportions immenses permettant d'accueillir un lustre de plus de 4,5 mètres de haut avec son lion solaire, des murs tapissés de carreaux en terre cuite frappés du lion armé, le tout donnant sur une terrasse bordée de balustres.
- un deuxième étage comprenant des appartements et des chambres.

Le parc est orné de bassins, de statues, d'un kiosque à musique.

La propriété est vendue en 1925 et se voit transformée entre 1925 et 1938 en un hôtel, Le Golf Hôtel par adjonction de deux ailes en béton armé.

Les décorations XIXème disparaissent, la terrasse du premier est agrandie et couverte, un ascenseur est ajouté, la porte centrale du grand salon est supprimée pour deux portes latérales. C'est la fin du Golf Hôtel en 1938 et s'y joue encore le film "Feux de joie" avec Ray Ventura et ses collégiens.

En 1938, le Palais Lumière est loti, l'occupation allemande puis la présence de l'armée américaine entraîne encore des modifications.

Mais le grand Salon, malgré quelques outrages, reste le même mais subit des dégradations d'étanchéité, en plus des revêtements cachant les carreaux, les boiseries, etc.…

La copropriété, dont un descendant de la famille Lumière, a accepté qu'une association se mette à l'œuvre pour faire restaurer ce salon qui est classé depuis 1996.

C'est l'objet de cette cérémonie à laquelle nous avons été conviés pour fêter les 120 ans de la première projection publique du cinéma. Cérémonie est mise en place par l'Association pour la Restauration du Grand Salon Lumière et la ville de La Ciotat.

http://grandsalonlumiere.perso.sfr.fr/

La Ciotat a bien été le lieu du tournage du premier film, "L'arrivée du train en gare de La Ciotat", la première projection publique de film, "L'arroseur arrosé" et "L'arrivée du train en gare de La Ciotat".

Cette invitation avait été faite pour 150 personnes comme pour celle de 1895, avec des cartons dans la même police d'écriture, les mêmes couleurs.

Un livret très complet est distribué à chaque participant.

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

Le parc extérieur est constitué de deux allées centrales perpendiculaires à l'axe du palais et de ses extensions latérales. Le parc comporte des statues, des plans d'eau mis à sec par la copropriété, l'entretien en étant trop onéreux. La façade Nord comprend encore les sculptures aux initiales d'Antoine Lumière. Les panneaux indiquant le sens de circulation sont incrustés dans les platanes tant ils sont vieux.

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

Des participants sont habillés avec des vêtements 1900, alors que de la musique classique est jouée dans le kiosque

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

Le hall du Rez-de-chaussée est utilisé pour passer en boucle des films lumières, un montage permet de se faire photographier comme si on était dans un vieux film et des appareils permettent de voir des kinescopes et autres inventions qui ont précédées le cinémascope.

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

L'ascenseur et l'escalier en marbre mis en service à la création de l'hôtel Golf mènent au 1er étage.

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

La visite du salon permet de retrouver tout ce qui est d'époque des frères Lumière : le lustre sortant d'un lion de soleil, les faïences murales de lions cuivrés, les carrelages de la véranda, les boiseries cachées mais intactes derrière des coffrages affreux, les rambardes de l'étage intactes même si elles ont été peintes, des anciennes images du décor de cette première partie du salon, et de la porte principale détruite vont permettre des restaurations à l'identique.

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

L'Escolo de la Ribo a été conviée pour venir jouer une saynète qui se serait passée dans le salon ce 21 Septembre 1895 à la première présentation au public du cinématographe. Un ensemble de danses et des couleurs de vêtements réussis.

http://www.escolodelaribo.fr/

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière
La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

Puis tout le monde se dirige vers l'entrée. Les élus sont alors sollicités pour trouver les quelques 400 000 € nécessaires pour cette rénovation. Rénovation nécessaire tant l'attachement des Lumière à La Ciotat fut grand.

Louis Lumière écrivait en 1935 à Emile Ripert, immense poète Ciotaden à propos de ses propriétés en vente :

"N'a-t-il pas été pendant de longues années le lieu de prédilection où tous les miens aimaient à se réunir…C'est aussi La Ciotat -je ne saurais l'oublier- qui fut le cadre de la plupart de mes premières réalisations cinématographiques. Et c'est là que j'ai goûté les premières satisfactions profondes que procure l'heureuse solution d'un problème étudié".

Le Maire de La Ciotat, Patrick Boré, et le Député de la circonscription, Bernard Deflesselles, s'engagent à aller rechercher les aides auprès des Conseils Généraux, Régionaux et autres Collectivités de décision pour rénover ce salon et en faire un lieu où pourraient être organisées des festivités sur le cinéma, cinéma qui a beaucoup marqué la ville de La Ciotat.

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

Et un apéro est servi aux participants.

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

J'en profite pour finir cette visite tardive sur le port.

La Ciotat, Palais LumièreLa Ciotat, Palais Lumière

De cette journée du Lundi 21 Septembre, l'envie de continuer à voir cette ville de La Ciotat comme berceau aussi du cinéma m'a prise.

Alors, le lendemain, visite à la Villa de Michel Simon :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/09/la-ciotat-villa-michel-simon.html

A la gare de La Ciotat où fut tournée le premier film :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/09/la-ciotat-la-gare.html

Et au cinéma l'Eden, premier cinéma du monde :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/09/la-ciotat-cinema-l-eden.html

Tag(s) : #Ma Provence

Partager cet article

Repost 0