Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Très belle exposition montée par l'Escolo de la Ribo, et la Mairie de La Ciotat du 14 au 22 Novembre à la Chapelle des Pénitents bleus.

Exposition croisée entre les vêtements et les costumes d'antan et les superbes peintures de Michel Uttaro, peintre marseillais.

http://www.escolodelaribo.fr/

http://www.michel-uttaro.com/

Une exposition très prenante, simple, laissant de l'espace à la contemplation des oeuvres qui sont ainsi scandées au milieu des scénettes mises en place par l'Escolo de la Ribo de façon simple mais très détaillée.

Cette salle des Pénitents bleus est ainsi mise en valeur par la richesse des couleurs, par la quantité des décors mais sans être écrasée. J'ai vu d'autres expositions dans cette ancienne chapelle. Souvent la salle fait vide par sa taille en regard aux sujets montrés.

Ici, un accord parfait, point trop de thèmes, mais des thèmes clairs et bien décrits.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

Au centre de la salle, des panneaux expliquent les tissus et les vêtements de Provence. On y apprend ainsi que les tissus provençaux sont connus pour leurs richesses de couleurs, expression de la beauté du soleil et des paysages.

Mais surtout, la matière des tissus est expliquée : le chanvre, culture très ancienne en Provence qui a donné son nom à la Cannebière.

Les laines de chèvres et de moutons étaient tissées à la maison et on y trouvait souvent une cardeuse.

Le lin était utilisé aussi pour des toiles résistantes.

Enfin la soie s'impose dès le 13ème siècle. Le coton ne fait pas partie des tissus de Provence à l'origine.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

Le premier métier montré est celui du pécheur, qu'il soit pécheur professionnel (pescadou) ou amateur (pescaïre) avec son bonnet napolitain, ou ravaudant les filets, le ramendeur.

Tableaux de Michel Uttaro de pécheurs à Cassis.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

On ne peut pas ne pas associer la poissonnière avec le pêcheur, cette poissonnière qui possède une balance si particulière, balance romaine en cuivre, simple, accrochée à sa ceinture pour avoir les mains libres pour porter les paniers de la pêche matinale.

Souvent, elle attend le pêcheur qui revient au Vallon des Auffes, tableau de Michel Uttaro

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

La servante est vêtue souvent simplement, elle réutilise souvent les tissus, au 19ème siècle encore, on ne jetait pas. Pour la paysanne aussi.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

La bastidane ou l'artisane est souvent mieux vêtue, elle peut porter quelques atours durant sa journée mais toujours ce tablier qui protége le vêtement, les tissus sont si chers.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

Les bugadières sont une image très importante de la Provence, ces grandes lessives qui ont lieu deux fois par an pour les draps, les nappes, ce qui explique que les armoires contenaient beaucoup de linge de maison.

Une scène aussi peinte par Michel Uttaro.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

Comment parler de la Provence sans parler de la lavande. Et de ces sachets de lavande qu'on mettait dans le linge. Ou cette façon très particulière de construire des "fuseaux de lavande" à pendre dans les armoires. Très beau tableau exposé.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

La moisson est une grande période de la vie paysanne jusqu'à sa mécanisation complète à partir de 1970. Je revis encore aisément ces scènes où tous les voisins se réunissaient pour faire les moissons ensemble chez les uns et les autres. Il fallait faire de longues journées, même avec les premières mécanisations des faucheuses.

Et la main d'œuvre des enfants était plus que nécessaire. Il y avait le temps des semailles, du fauchage, du battage au fléau ou avec des animaux, du ramassage des foins pour les charrettes, et j'en passe.

Un tableau de Michel Uttaro représente une scène de blés sous le Garlaban, à l'époque où cette plaine n'était pas mangée par le macadam et le béton, ne laissant plus de terres libres pour les cultures, préparant ainsi la pénurie de terres.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

Et s'en suivaient des fêtes superbes, toutes ces fêtes qui marquaient les travaux de la campagne, qui faisaient vivre amitié et festivité, avant les discothèques enfumées et les conversations derrières les écrans de téléphone portable en un langage si pauvre de 140 caractères maximum….

C'est alors le tambourinaire qui est le musicien le plus attendu, il peut à lui tout seul suffire pour animer une fête quand il n'y a pas de cabrette, ou d'accordéon.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

Et une scène des petits métiers qui emplissaient les marchés de Provence, il suffit d'aller faire le marché du Cours Lafayette à Toulon pour tous les jours voir ces marchandes de fleurs qui sont si bien costumées et peintes par notre artiste.

La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan
La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan La Ciotat, expo La Provence et la vie d'Antan

Toutes ces scènes sont pour moi le moment de présenter les santons que j'ai dans ma collection et qui doivent absolument intégrer une crèche Provençale.

Tag(s) : #Ma Provence

Partager cet article

Repost 0