Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces 24 et 25 Octobre se tenait aux Baux de Provence le 5ème salon des Santonniers.

Après avoir passé une journée à manifester pour la défense de la Provence :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/10/arles-manifestation-reussie-pour-la-provence.html

En étant si près, quoi de plus naturel que d'aller voir ce salon.

Santons aux Baux de Provence

Ce salon est en réalité une mini exposition placée en quelques lieux superbes dans le village. Un jeu de chasse aux énigmes était même proposé pour les parents et les enfants, une façon aussi de mieux leur faire regarder et appréhender ce monde si beau et si particulier

Santons aux Baux de Provence

Je ne ferai pas ici de descriptif des Baux comme je le fais lors de mes autres visites, il faudrait y passer plus de temps qu'un simple après midi. L'arrivée sur le village est toujours aussi belle.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

Le chemin nous mène à travers la porte Eyguières, puis la rue Mistral et l'hôtel de Manville.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

Dans cet hôtel se trouvent les premiers exposants.

- Jean Marc Rossi, journaliste à Prouvènço d'Aro, écrivain et dessinateur qui réalise de jolis livres sur les santons, livres que j'ai déjà décrits plusieurs fois sur ce blog. Le santonnier Geoges Dalmas a réalisé pour lui toute une série de santons ressemblant à ses personnages.

- Laurence Ambard, céramiste qui réalise de superbes crèches aussi.

http://www.creationsantons.fr

- Et Joël Roussin, sculpteur, dont j'ai déjà pu parler pour la foire d'Arles 2014 où il sera à nouveau cette année et dont l'œuvre est exceptionnelle.

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/01/arles-57eme-salon-international-des-santonniers-d-arles.html

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

En face de cet hôtel se trouve l'autre lieu d'exposition, la salle Post Tenebras Lux.

Y exposent :

- Christine Darc dont le berger a servi pour réaliser l'affiche de cette année, berger réel par ailleurs.

http:// www.ateliersautourdelaterre.com

- Lou Christou était là aussi avec ses personnages si vivants, si inventifs, si réels.

http://louchristou.skyrock.com/

- Et puis, une découverte pour moi, Christiane Vidal de Langlade. Cette artiste a pour particularité de travailler ses pièces en les colorants avant séchage et cuisson.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

Les rues du Château et de l'Orme permettent de rejoindre l'atelier de Peyron Campagna.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

Cette famille de santonniers est installée depuis 3 générations dans le village des Baux. En plus de sa production personnelle, ces santonniers ont racheté les moules d'Asperty dont ils continuent de réaliser quelques pièces superbes.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

Nous continuons notre trajet à travers les rues du Trencat, et de l'Eglise et la place de l'Eglise. Sur cette dernière, deux superbes bâtiments religieux sont à voir, l'Eglise St Vincent et la chapelle des Pénitents qui fut le lieu de réunions des félibres.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

Par la rue de la Calade

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

On peut rejoindre le Musée des santons qui est ouvert toute l'année et qui possède une grande collection dont des santons Thérèse Neveu.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

Fin de cette visite en partant par la Porte Mage qui permet de voir les maisons modernes et troglodytes construites dans le bas de la vallée.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

Et de finir par les carrières construites sous le château et de prendre un point de vue sur les champs d'oliviers de la plaine des Baux, ces oliviers qui font ces olives superbes fêtées à Mouriès comme relaté ici :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/10/mouries-fete-des-olives-vertes-1-6.html

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de Provence

Bien sûr, quelques achats.

2 petits cochons de Christine Darc pour venir compléter ma ménagerie et pour affirmer encore un peu plus que ma crèche n'est certainement pas halal.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence

Et puis, une scène de Patero "Peau de Lapin" et de son âne qu'elle explique parfaitement sur son blog comme toutes les scènes qu'elle crée.

PATERO "PEAU D'LAPIN" et SA MULE LEONTINE

Toujours aussi chargé que sa fidèle mule, de gros sacs de jute, il effrayait les garnements à la conscience pas tranquille. Ceux ci ne manquaient pas de détaler comme "des lapins" sur son passage, leurs mères excédées les ayant averti qu'ils finiraient dans les sacs du bon vieux Patero s'ils continuaient leurs bêtises!!!
Ce qu'ils ne savaient pas, c'était que le travail de Patéro, comme on l'appelait, consistait à ramasser, contre quelques sous, les précieuses peaux de lapin que les ménagères avisées avaient pris soin de tanner en attendant son arrivée. C'est ainsi que de maison en maison, de ferme en ferme, il criait à tue tête : "Pel de lebre pel de lapin, maï qu'el bestio es dedin" vous comprendrez par là : "Peau de lièvre peau de lapin, même si le bestiau est dedans".

La peau de lapin servait à confectionner manteaux, veste et divers accessoires. Le poil soyeux permettait de fabriquer le feutre, matière première dans la chapellerie. La peau en elle même n'était pas perdue pour autant car transformée en colle elle était très prisée en ébénisterie ainsi que comme liant dans les peintures dites à la colle.

Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Santons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de ProvenceSantons aux Baux de Provence
Tag(s) : #Santon et Santonnier

Partager cet article

Repost 0