Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous ne sommes pas venus faire la visite de St Rémy, visite déjà faite et relatée ici :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/08/saint-remy-de-provence-centre-ville.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/08/saint-remy-glanum-et-les-antiques-1-2.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/08/saint-remy-glanum-et-les-antiques-2-2.html

Lors de cette visite, je n'avais pas pu voir le Monument aux Morts de la grande Guerre, un très bel ouvrage de l'appartenance de la Provence à la France, une Provence qui, si elle réclame du respect, ne revendique en aucun cas autonomie ou indépendance comme les fous furieux d'Occitans.

Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016

Deux ou trois autres photos prises au hasard de notre déambulation de lieux ou de choses que je n'avais pas vues.

Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016

Nous sommes venus car ce Lundi 16 mai se déroulait à St Rémy le rassemblement pour la transhumance.

L’une des plus belles fêtes traditionnelles de Provence. Chaque année, les troupeaux de moutons quittent la Provence au printemps pour les pâturages des Alpes.

Ce voyage se faisait autrefois à pieds nécessitant parfois plus de dix jours de marche. Cette fête reconstitue une coutume ancienne.

Elle réunit chaque année tous les éleveurs de la région et leurs troupeaux, plus de 4000 brebis, agneaux et béliers ainsi que des chèvres et ânes de transhumance encadrés par les bergers en costume traditionnel défilent le matin autour du centre ville. Toute la journée, brocante et foire aux fromages.

C'est la 33ème fête organisée par "Li pastre de Sant-Roumié"

http://transhumance13210.blogspot.fr/

Toute la journée, dans la vieille ville sont installés les brocanteurs et fripiers…

Des fripiers chargés de tissus, dentelles et vêtements anciens de Provence, une aubaine pour ma moitié……bien sûr

Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016

La ville de St Rémy est jumelée avec Pfarrkirchen, en Bavière et donc un stand bavarois, organisé par le Comité de jumelage Saint-Rémy / Pfarrkirchen se tenait. Bières, saucisses, bretzel bien sûr…

Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016

Puis en fin de matinée, c'est le passage des troupeaux de moutons et de chèvres du Rove, avec les ânes chargés de transporter les affaires des bergers mais aussi les jeunes agneaux trop fatigués. Un défilé de plus de 2500 bêtes, de durée plus courte que celui du retour de transhumance vu à Istres.

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/12/istres-le-defile-de-la-transhumance.html

Mais une transhumance magnifique, des fêtes à voir pour comprendre l'essence même de la crèche provençale, la nécessité d'y mettre des bergers, des moutons, des chèvres.

Pour rappel, le troupeau de mouton se dit en Provençal "l'avé", et la possession, le capital se dit aussi "l'avé", l'avoir en français.

Aux siècles passés et encore jusqu'au milieu du 20ème siècle, la possession d'un cheptel, c'était la certitude de manger, de vivre, de faire vivre non seulement une famille mais aussi des travailleurs comme les bergers, d'avoir d'autres animaux, des ânes. L'avé, le troupeau de mouton était un signe d'avé, d'avoir, la possession, la richesse, ou du moins de ne pas être nécessiteux.

En Camargue, "lou capitau d'uno manado", c'est le cheptel d'une manade, c'est-à-dire son cheptel.

"Capita" veut dire aussi comprendre, réussir.

Comme "capitau" veut dire "l'avé" l'avoir, le cheptel, le capital, les fonds.

Les deux mots tirent leurs racines de "avé", le verbe avoir et "cap", la tête, le dessus.

Il est alors normal d'entendre parler pour un possesseur d'un grand troupeau de moutons de "capitaliste".

Toute cette digression pour dire l'importance de la scène des bergers et des moutons dans une crèche, mais aussi pour bien faire comprendre mon attachement à ce métier, à cet animal, à ces traditions des transhumances de printemps et d'hiver.

Il n'est pas une de mes crèches sans de nombreux moutons.

Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016

4/ Pour le repas, il se passe sur le plateau de la Petite Crau au dessus de St Rémy.

Ces parcelles sont débroussaillées pour accueillir des brebis, en partenariat avec le Parc naturel régional des Alpilles, pour en faire bénéficier l’élevage de brebis, dans la tradition pastorale de Saint-Rémy.

Cela permet d'aller dans le sens des expertises menées par le Parc naturel régional des Alpilles, qui a souligné l’intérêt du pastoralisme pour le maintien de la richesse patrimoniale de ces terrains.

Les bois de genévriers récupérés seront valorisés par des entreprises françaises pour la fabrication de couteaux de Laguiole et d’objets en bois de cade.

C'est sur ce plateau de galets de rivière qui n'est pas sans rappeler la plaine de la Crau que va se dérouler la suite des festivités.

Le repas va réunir plus de 800 personnes, dont cette année M. Vincent Labrune, le Président si décrié de l'Olympique de Marseille, pour un repas sous les arbres servis par les bergers, un repas où il fallait s'inscrire très tôt tant il est couru, fameux, bon et à volonté.

Cette année, au menu :

Rouille sétoise

Ragoût de flageolet

Côtelettes et gigot d'agneau

Fromage

Salade

Dessert

C'est une tradition réussie quelle que soit la fête de la transhumance à laquelle j'assiste, celle-ci ou celle d'Istres pour le retour en fin d'année, voir ;

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/12/istres-veillee-des-bergers-2015.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/12/istres-la-messe-des-bergers.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/12/istres-le-repas-des-bergers.html

Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016
Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016Saint Rémy de Provence, la transhumance 2016

5/ Après ce repas pantagruélique, c'est le "Triage des bêtes et démonstration de chiens de bergers".

Les bergers vont mettre leurs chiens en valeur pour montrer la conduite de troupeaux, un troupeau d'oies d'abord avec une petite fille à la manœuvre, et oui, les chiens peuvent aussi servir à ça.

Puis, les opérations de triage pour séparer les moutons, par exemple entre les propriétaires, car il ne faut pas oublier que les troupeaux sont constitués des "capitaux" de plusieurs éleveurs qui se groupent ainsi tant pour le transport que pour les bergers.

Il faut aussi parfois trier les moutons pour séparer les brebis des moutons eux-mêmes et ainsi les mener par exemple à la traite.

Les chiens présentés sont des Border Collie, les plus utilisés dans notre région, les plus compétents et les plus efficaces.

Saint Rémy, Petite CrauSaint Rémy, Petite CrauSaint Rémy, Petite Crau
Saint Rémy, Petite CrauSaint Rémy, Petite CrauSaint Rémy, Petite Crau
Saint Rémy, Petite CrauSaint Rémy, Petite CrauSaint Rémy, Petite Crau

Saint Rémy, Petite Crau

Saint Rémy, Petite Crau, triage des oiesSaint Rémy, Petite Crau, triage des oiesSaint Rémy, Petite Crau, triage des oies
Saint Rémy, Petite Crau, triage des oiesSaint Rémy, Petite Crau, triage des oiesSaint Rémy, Petite Crau, triage des oies

Saint Rémy, Petite Crau, triage des oies

Saint Rémy, Petite Crau, triage des moutonsSaint Rémy, Petite Crau, triage des moutonsSaint Rémy, Petite Crau, triage des moutons
Saint Rémy, Petite Crau, triage des moutonsSaint Rémy, Petite Crau, triage des moutonsSaint Rémy, Petite Crau, triage des moutons
Saint Rémy, Petite Crau, triage des moutonsSaint Rémy, Petite Crau, triage des moutonsSaint Rémy, Petite Crau, triage des moutons

Saint Rémy, Petite Crau, triage des moutons

Je ne peux qu'encourager à prendre déjà date pour ces fêtes très belles, très expressives de notre belle région qui se déroulent le Lundi de Pentecôte à St Rémy et début Décembre à Istres, et pour ces deux fêtes depuis des dizaines d'années. Des fêtes où il est bon de s'inscrire très tôt, mais vraiment très tôt dans l'année pour avoir une chance d'en être.

Tag(s) : #Ma Provence

Partager cet article

Repost 0