Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sans vouloir faire écrivain ou scientifique, les commémorations de la Grande Guerre m'ont permis de découvrir et de compléter mes connaissances sur la notion du temps.

Le temps est un élément vital de l'homme qui s'y réfère en permanence, qui règle sa vie sur le déroulement du temps, qui courre après le temps perdu, qui veut le dominer, qui veut le régler et qui même se désespère du temps qui se détraque.

Mais comme le dit Jean Bernard Plantevin à l'enfant qui veut arrêter le temps, dans son disque "Tron de disque" :

"Voudriés arresta lou tèms ? O, mai acò se pòu pas, pos pas arresta lou tèms !
Car lou tèms es coume uno rodo que viro e tant que viro fai de tour."

"Tu voudrais arrêter le temps ? Oh, mais cela ne se peut pas, tu ne peux pas arrêter le temps !
Car le temps est comme une roue qui tourne et qui fait des tours à n’en plus finir."

De toujours, le temps a été mesuré et a été une référence pour le travail. De nombreux proverbes en sont témoins :

"Qui perd sa matinée perd les trois quarts de sa journée.", pour dire que c'est le matin que le travail est fait et que celui qui n'a pas travaillé le matin ne fera pas sa journée réussie.

"Le travail du matin vaut de l'or.", même signification.

"Passa lou dijòu, la semano es au sòu", "Passé le Jeudi, la semaine est au sol (est fichue) ", pour dire que si le travail de la semaine n'est pas fait le jeudi, alors il ne sera jamais fini pour la fin de semaine.

La maison de Frédéric Mistral était décorée de son célèbre lézard vert avec au-dessus d’un cadran solaire avec trois vers faisant référence au temps qui passe. Il y était écrit :

"Gai lesert, bèu toun soulèu,
l'ouro passo que trop léu,
E deman ploura belèu"

"Gai lézard, bois ton soleil,
L'heure ne passe que trop vite
Et demain il pleuvra peut-être."

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Pour le paysan, c'est le soleil qui rythme ses journées comme pour ses animaux, le coq étant le premier signal du soleil naissant, il est devenu l'emblème de la France dès l'antiquité car le mot « gallus » en latin signifie « gaulois » et « coq ».

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

L'homme pour sa vie de tous les jours a eu besoin d'un cadran solaire bien avant que l'horloge ne puisse devenir un produit vulgarisé.

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue
100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Puis sont venues les horloges des églises, les clochers de celles-ci servant de signal, avec leurs cloches pour toute la commune. Les horloges de la Cathédrale de Perpignan montrent l'ingéniosité de l'homme qui va jusqu'à créer une horloge spécifique pour les heures, une plus précise pour les ¼ d'heures et puis, comble de précision, une qui donne les positions des astres selon l'heure et la saison.

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue
100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Puis les beffrois de la République sont venus compléter et suppléer les clochers de l'église.

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Et l'horloge est rentrée partout, à tel point qu'un musée des horloges existe dans le Lot réunissant des centaines de pièces, beaucoup venant d'un horloger de ma famille des siècles passés qui fut primé au salon de Paris en 1862. Une horloge se trouve aussi dans le Chalet Le Vendan au sommet du Ventoux et date de la fin du 19ème siècle. L'escolo de la Targo de Toulon est attachée à son horloge des Félibres.

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue
100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Puis il y a les horloges de gare, les horloges du train qui passe et qui part.

De même les horloges du port pour le prochain bateau qui part, l'horloge du voyage.

Mais aussi les horloges de rue pour les passants.

Et les horloges de pharmacie car il est toujours temps de se soigner.

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue
100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Et d'autres horloges qui marquent le temps, celle de la Chambre de Commerce et d'Industrie, le temps c'est de l'argent.

Celle des Parcmètres, il faut payer le temps pour s'arrêter.

Et celle du tribunal administratif si on n'a pas payer son temps

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue
100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Et puis bien d'autres horloges comme celle qui domine la statue de la Liberté, est elle libre du temps.

Et même des magasins qui prennent le nom du temps pour nous rappeler que le temps peut avoir de la couleur.

100 ans d'heures, l'heure perdue
100 ans d'heures, l'heure perdue

Finalement, toute cette digression pour parler de 1916, il y a 100 ans, où fut créé pour la première fois en France l'heure d'été, pour économiser la lumière pendant les restrictions de la grande guerre.

Et faire cesser une croyance très répandue : non ce n'est pas Valéry Giscard d'Estaing qui a eu la malencontreuse idée de changer l'heure.

D'ailleurs, le premier qui s'est attaqué à ce problème de l'heure fut Benjamin Franklin qui, en 1784, dans une lettre qu’il envoie alors au Journal de Paris, y voit une "façon efficace de réaliser de substantielles économies de bougies et chandelles dans un temps où tous les autres articles de la dépense des maisons augmentent si considérablement tous les jours."

L’idée reste cependant sans suite et n'est reprise qu’à partir de 1907 par le Britannique William Willet qui démarre une campagne contre « le gaspillage de la lumière ».

100 ans d'heures, l'heure perdue

Mais il faut déjà dire que le premier changement d'heure date d'encore avant. C'est dans la nuit du 10 au 11 mars 1911 qu'a lieu le premier changement d'heure en France. Le méridien de Paris est abandonné au profit du méridien de GreenWich, le méridien des Anglais haïs.

Mais ce choix fut décidé d'abord en 1884 dans une conférence internationale. Ce fut l'objet d'âpres discussions entre Français et Britanniques. Une des raisons qui feront que Greenwich l'emportera, c'est qu'aux antipodes de Greenwich, il n'y a que très peu de terres habitées. L'autre raison fut l'engagement britannique d'adopter le système métrique en échange de l'acceptation de la France à renoncer au méridien de Paris.

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Les réactions furent violentes contre cette soumission comme celle parue dans le journal "Le Figaro" du 11 Mars 1911.

"Seul le cadran solaire des quelques villages qui nous entourent, proteste contre cet abandon de nos coutumes; en dépit des lois changeantes des hommes, il persiste à montrer aux mêmes instants les mêmes minutes, et silencieux, altier, fidèle, avec cette noblesse que donne la lumière, il perpétue une heure radieuse, l'heure française. Bravo pour le cadran solaire".

Vient alors la Grande Guerre et son flot de décisions pour survivre et économiser au bénéfice de cette guerre qui a laissé tant d'hommes morts derrière elle. Celui de St Rémy montre une Provence en pleurs comme toutes les familles des Provençaux du 15ème corps honteusement dénigrés après les incompétences meurtrières des généraux parisiens (sujet dont je parlerai une autre fois). Celui de Château Arnoux a le courage de dénoncer la guerre.

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue
100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

C'est privée d'une partie des mines du Nord et du Pas-de-Calais, devant renoncer aux importations de combustibles allemandes et belges et en même temps soutenir l'effort de guerre, que la France va imiter les initiatives pionnières allemandes et anglaises en instaurant, pour la première fois en 1916, le changement de l'heure légale. La France se met à l'heure des anglais, celle du méridien de Greenwich, son heure depuis 1911 mais avancée d'une heure alors que les allemands ont eux aussi avancé leur heure déjà différente naturellement d'une heure.

C'est le 30 avril 1916 que l'Allemagne est la première nation à appliquer l'heure d'été.

Au mois de Mai c'est l'Angleterre.

Et puis le 15 juin, c'est au tour de la France.

L'analyse anglaise explique que cela permet d'économiser près de 2 millions de Livres Sterling sur les luminaires par une meilleure utilisation des 130 heures d'ensoleillement ainsi gagnées.

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Ce système va perdurer en France jusqu'en 1946, seulement abandonné à la fin de 1945.

Mais c'est là que l'histoire se corse à nouveau.

La France occupée par l'Allemagne va prendre l'heure allemande voulue par les occupants, celle du méridien de Berlin. La France de Vichy va choisir cette heure pour éviter tous les problèmes de circulation des trains par exemple, les problèmes de l'occupation sont déjà suffisants, pour ne pas en rajouter. C'est donc alors deux heures d'écart avec le méridien de Grennwich lors de l'heure d'été.

100 ans d'heures, l'heure perdue

En 1946, l'heure d'été est abandonnée, mais la France maintient son rattachement au méridien de Berlin et ne revient pas au méridien initial.

En 1966, de nombreux pays européens comme l'Angleterre et l'Allemagne reprennent l'habitude des changements d'heure en été.

La France y reviendra en 1975 suite au choc pétrolier, et depuis cette année, aucun pays européen n'a abandonné ce changement, il a même été normalisé en 1998 pour que les jours de changements soient identiques partout, c'est le chat de Gelu qui a trouvé la façon de mémoriser cette règle.

100 ans d'heures, l'heure perdue100 ans d'heures, l'heure perdue

Mais il reste des irréductibles Gaulois, des Astérix qui n'appliquent pas le changement d'heure en France.

Les DOM-TOM ne sont pas concernés car ils n'en ont tout simplement pas besoin, les heures et les couchers de soleil ne variant que faiblement à leurs latitudes.

Et puis il y a aussi l'Ile de Molène ou plusieurs familles se bornent à rester à l'heure solaire, "la seule vraie", soit deux heures de moins que l'heure officielle. "C’est bien meilleur pour la santé et pour profiter de la vie, du soleil et du sommeil". Et les touristes qui visitent Molène n'ont qu'à s'y plier puisque ces familles tiennent les seuls hôtels et restaurants de cette île de 204 habitants.

Rien de plus normal pour cette terre qui fait partie des Iles du Ponant, ces îles dont on dit :

"Qui voit Ouessant voit son sang,

Qui voit Molène voit sa peine,

Qui voit Sein voit sa fin,

Qui voit Groix voit sa croix."

Cette heure d'été n'est pas le choix de tous les pays du monde.

Sur cette carte, les pays en rouge n'ont jamais eu d'heure d'été.

Les Pays en bleu sont ceux qui la pratiquent, essentiellement les pays riches d'ailleurs.

Les pays en orange sont ceux qui l'ont utilisée puis qui l'ont abandonnée, comme la Russie par exemple depuis 2011. Le Japon, la Corée du Sud et l'Islande, exception en Europe ne l'appliquent plus non plus.

100 ans d'heures, l'heure perdue

Bien, il reste maintenant toutes les litanies des opposants à cette heure d'été qui touchent à la Santé, ou rien n'est prouvé sauf que les paysans doivent régler la traite des vaches sur une petite semaine par décalages successifs de quelques minutes. Quant à la santé des habitants, ce n'est que question d'humeur d'après les études les plus sérieuses. Cette manipulation temporelle vieille de plus d'un siècle a finalement subi toujours cette récrimination.

Pour ce qui est des économies d'énergie, elles sont effectivement très faibles en rapport aux immenses dépenses réalisées, mais elles sont réelles de quelques centièmes de pour-cent par an.

Effet négatif inconnu de l'heure d'hiver, une mortalité immense des piétons au retour à l'heure d'hiver due au retour de plus grandes périodes d'obscurité aux heures de pointe pendant lesquelles les automobilistes sont plus fatigués.

Autre amusement, jusqu'en 1986, le changement d'heure était identique de chaque côté de l'Atlantique. Puis le lobbying forcené des industries du barbecue leur a permis d'obtenir un mois de délai qui leur permet de gagner quelques centaines de millions. De même pour les golfs qui profitent de l'heure d'été plus longtemps. Enfin, l'industrie du bonbon, elle a aussi milité pour un décalage plus tardif, juste après Halloween avec à la clé, la possibilité pour les enfants de traîner dans les rues à récolter des confiseries une heure de plus avant le coucher du soleil.

Où se cache le problème de l'heure d'été…pas dans la santé des personnes âgées, pas dans la santé des animaux, non simplement dans les caries des enfants américains…

Tag(s) : #générale

Partager cet article

Repost 0