Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce week-end des 3 et 4 Décembre se tenait à Aubagne la biennale des santonniers. Cette biennale vient couvrir un des week-ends de la foire annuelle hivernale des santonniers d'Aubagne dont je n'ai pas encore parlé et accompagne aussi le marché de Noël.

Et cette année, les organisateurs ont à mon sens réussi quelque chose d'assez superbe.

Au niveau de l'espace tout le monde est réuni, la foire aux santons et la biennale sur le même cours Foch et la biennale est installée dans un barnum chauffé et où tout le confort électrique est donné.

Autant 2014 fut honteux comme j'avais pu l'écrire :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2014/12/aubagne-biennale-des-santonniers-honte-aux-organisateurs.html

Autant 2016 est un cru exceptionnel qui devrait inciter de nombreux santonniers à s'inscrire pour la biennale de 2018.

Aubagne, biennale des santonniers 2016

La vue générale de cet immense barnum et de sa situation donne déjà une bonne image de cet accueil réussi.

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

L'inauguration aussi a été réussie avec des musiciens, la Coupo Santo, hymne Provençal, chantée en cœur par les nombreux spectateurs à qui les paroles avaient été distribuées et par les politiques présents, bien sûr le Maire d'Aubagne, mais aussi le Député et la Présidente de la Communauté

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

Et pour donner encore plus de vie réussie, un groupe sur échasse se promenait au milieu des allées.

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

Je vais présenter une partie des santonniers venus à cette biennale, la plus grosse partie d'ailleurs, 26 sur 29. Les trois autres font partie de ces santonniers sur lesquels je n'ai rien à dire ou qui considèrent que la moindre photo est une atteinte à leur "œuvre"….

Il n'y a aucun ordre dans cette présentation autre que la façon dont j'ai fait le tour à l'intérieur du barnum.

D'abord les santons Casa de Valensole, Mayans de Vénelle et les santons Valériane que l'on voit rarement dans notre région, eux qui viennent de Charente. Des santons en terre cuite, de pure tradition naïve et pourtant des santons qui ne pourraient pas obtenir l'IGP selon les critères des pourfendeurs transformés en Zorro de "pacotilles réunies".  

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

Après j'ai pu croiser les Cent Tons de Mamie, ceux d'Arlatenco, les naïfs de Christine Darcq et bien sûr les santons de Dumas qui sont eux aussi exclus de l'IGP selon sa définition.

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

Gigi de Carpentras était présente avec ses bergers, les santons Gelato, succession de la grande santonnière Rose Gelato de Marseille, Santons Beaumond –Voirot dont j'ai montré une réussite à Arles, voir :

 

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/11/arles-salon-provence-prestige-2016.html

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

Le stand de Claude Ferrito contenait une pièce qui était déjà réservée, et ça se comprend, un superbe porche porte d'entrée de ville surmonté d'un campanile en véritable fer forgé, un travail de minutie et de qualité qui va faire un heureux ; et puis bien sûr ses palmiers très souvent imités et si souvent d'ailleurs très mal. A côté, on pouvait voir les crèches naïves d'Amblard et les santons de Karine Chaix d'Aubagne qu'on voit peu souvent aussi sur des salons.

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

L'atelier des santons bleus présentait sa spécialité même si des santons aux couleurs traditionnelles sont aussi créés par cet atelier. L'atelier de Mme Contat avec ses ânes mais aussi ses moutons, ses arbres magnifiques. Fabienne Pardi dont j'ai souvent parlé ici avait son stand.

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

Le stand de Daniel Aubenas contenait une pièce nouvelle, une maison accolée à une montagne de lège d'où coule une réelle cascade d'eau qui forme une rivière qui passe sous cette maison, une pièce unique, complexe et superbe. A côté, Isoline Fontanille avec quelques belles transhumances sur des ponts.

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

L'atelier 3D de Della Maggiora était venu uniquement avec sa partie décor de crèche et non pas avec la succession des santons Castelin Peirano. Analy de Fréjus était présente et le créchiste Rampal aussi.

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

Le créchiste de Jouques que j'ai présenté lors de la foire de St Maximin tenait un stand avec des réalisations de grande qualité. A côté, Serge Vincent était aussi là avec ses pièces non peintes pour la plupart, ce qui peut désarçonner les acheteurs, mais je dois le redire, Serge Vincent ne peint pas ses pièces qui sont pour la plupart uniques pour laisser le choix aux acheteurs, les prix étant en non peints très compétitifs. Pour ma part, j'ai de nombreuses pièces de cet artiste, toutes peintes par ses soins, il suffit de le lui demander.

J'ai expliqué tout ceci et montré sa production de façon plus précise lors de ma visite chez lui, voir ici :

 

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/06/serge-vincent-santonnier-a-peynier.html

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

Enfin, les 3 derniers stands étaient tenus par Béatrice Margerat et ses santons naïfs, Cavasse Féry d'Aix en Provence et l'atelier Farandoles de Marseille dont j'ai de nombreuses restanques pour mes décors

Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016
Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016Aubagne, biennale des santonniers 2016

Une biennale très réussie et encore félicitations aux participants bien sûr mais aussi aux organisateurs qui ont fait un très grand cru 2016.

 

J'en profite pour dire que les Ateliers Thérèse Neveu d'Aubagne accueillent une expo exceptionnelle jusqu'au 12 Mars 2017, les Santons et la Musique avec de nombreux santons de la Collection d'André Gabriel, Majoral du Félibrige, Professeur de Musique au conservatoire, grand musicien et historien de la musique dont la collection d'instruments dépasse les 2500 pièces venues du monde entier.

J'avais parlé de lui déjà un peu au début de l'existence de ce blog, ici :

 

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2014/12/les-santons-musiciens-de-provence-et-les-danses.html

Aubagne, biennale des santonniers 2016
Tag(s) : #Santon et Santonnier

Partager cet article

Repost 0