Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaque année, la période calendale en Provence est marquée par de nombreux évènements.

D'abord les messes de Noël et je relate chaque année celle que je vais voir, nous en choisissons toujours des différentes, tant les spectacles sont nombreux et différents, tous aussi féeriques.

En 2016, je vous ai parlé de Seguret.

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2017/01/seguret-noel-provencal-3/3.html

En 2014, je vous ai parlé de la Cathédrale de Marseille.

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/01/cathedrale-la-major-eglise-st-laurent-les-messes-de-noel.html

En 2015, c'était celle d'Allauch.

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/01/allauch-la-descente-des-bergers.html

Voilà, depuis l'existence de ce blog.

Les autres festivités importantes sont tous les repas très rituels, j'ai parlé de toutes ces festivités ici :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/10/noel-de-l-avent-a-paques.html

La fête la plus connue dans le monde entier est celle des santons, de la crèche provençale. J'en parle toute l'année puisque mon blog est principalement dédié à cette tradition.

Mais il existe autre chose de très important en Provence, ce sont les Pastorales, ces pièces de Théâtre chantées et dont certaines sont jouées depuis plus de 2 siècles par des troupes amateurs villageoises essentiellement. En voici quelques-unes que j'ai déjà montrées ici

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/01/toulon-pastorale-du-vieil-homme.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/01/cabannes-pastorale-sidoni.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/01/cassis-la-pastorale-maurel-1-2.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/01/allauch-la-descente-des-bergers.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/02/ollioules-pastorale-bellot-1-2.html

D'ailleurs, une crèche complète comporte très souvent la scène du puits de la pastorale Maurel, scène du puits que je vous ai présentée ici avec l'œuvre du santonnier amateur Dankev.

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2014/12/dankev-santonnier-amateur-la-scene-du-puits.html

Pour ce Noël 2016/2017, nous n'avons pas dérogé à notre règle, essayer d'en voir quelques-unes, des déjà vues mais les troupes évoluent, et les arrangements changent.

En effet, aucune troupe ne joue exactement le texte réel, cela nécessiterait d'avoir des salles qui s'y prêtent, d'avoir des troupes très importantes pour réaliser tous les rôles et puis il est bien aussi d'adapter quelque peu à l'époque actuelle le scénario tout en le gardant dans sa plus grande partie.

La première pastorale que nous sommes allés voir est celle de Cassis. La troupe joue la Pastorale Maurel dans le Port chanté par Frédéric Mistral lorsqu'il a écrit Calendal.

 

« Qui a vu Paris et pas Cassis, n'a rien vu. » (Qu'a vist Paris e noun Cassis a ren vist )

Noël, les Pastorales de Provence 1/4

Le suivi général de cette pièce, aux innovations et mis en scènes prêtes, est celle-ci

ACTE PREMIER
Cet acte est celui du réveil des bergers, essentiellement.
La nuit est sur la scène, les bergers sont endormis. La naissance de Jésus est annoncée au berger le plus ancien par l'ange Gabriel.
D'autres ont appris cette venue et se présentent les uns après les autres. L’aveugle qui pleure l’enlèvement de son plus jeune enfant. Le bohémien en colère de cette nouvelle.
Le meunier parle de son âne. Le rémouleur vante les bienfaits du vin sur son moral et son travail.
Les deux valets de ferme, Pistachié le peureux et Jiget le bègue. Le bohémien va acheter l'ombre de Pistachié contre une bourse, il a en tête un nouveau coup à monter. La bourse est confiée à Pimpara, le rémouleur qui va en faire un usage vers le vin, c'est sûr.

ACTE DEUXIÈME
Cet acte est celui du réveil des vieux.
Les bergers qui ont appris la bonne nouvelle descendent au village pour la faire partager. Avant de partir pour Bethléem, ils vont réveiller, le Maire du village, et lui révèlent la nouvelle.
Roustido va vite s'habiller pour aller réveiller son voisin et compère, Jourdan.
Jourdan et sa femme Margarido sont deux gros râleurs qui se chamaillent et se cherchent toute la journée. Et ce réveil ne va pas dérogé à la règle : à peine réveillé, Jourdan se chamaille avec Roustido à propos d’une lanterne que celui-ci ne lui aurait pas payée. Mais ils ne peuvent partir sans Margarido, d'autant que celle-ci a tout entendu. Elle est déjà vêtue et sort de la maison en râlant elle aussi.
Finalement, tous trois se mettent en route vers Bethléem ; ils ont décidé de s'arrêter sur le chemin à l'auberge de Bènvengu, leur gendre pour y souffler un peu, se restaurer et récupérer l'âne de Margarido.

ACTE TROISIÈME
Cet acte se passe à l’auberge de Benvengu.
Pistachié, qui s’est échappé des pattes du bohémien, atteint l'auberge du Maître Bènvengu. Il est toujours terrorisé et décide de se cacher dans la niche du chien pour ne pas se faire voir mais aussi pour se reposer, lui qui n'est pas très travailleur.
Bènvengu ouvre son auberge, raconte la perte de sa femme avec laquelle il avait oublié son habitude de boire, boisson qu'il a depuis son veuvage reprise. Arrivent, à la suite les uns des autres, le rémouleur et Jiget pour boire un coup avec l’argent de la vente de l’ombre de Pistachié. Celui-ci sort de sa cachette pour raconter ses aventures.
Alors arrivent les 3 vieux, Roustido, Jourdan et Margerido, éreintés et ayant besoin de souffler. Puis Barnabé. Margarido va se reposer un peu.
Les deux autres s'assoient avec les plus jeunes pour ripailler. Les assiettes se vident, les verres aussi, tant et si bien que Margarido est réveillée. De colère, elle dit son fait à chacun. L'ange arrive pour leur redire la naissance du Messie.
Margarido donne des consignes à Pistachié pour s'occuper de son âne, de la paille, la meilleure et de l'eau bien fraîche.
Du temps qu’ils vont se préparer, Pistachié, en puisant de l’eau, tombe dans le puits, apeuré par le Boumian, et crie si fort que tous reviennent en courant.
Ils sortent finalement Pistachié du puits et peuvent enfin partir tous ensemble vers Bethléem.

DERNIER ACTE
Cet acte se passe à la crèche où Joseph et Marie encadrent l'enfant.
Et tout va se dénouer dans ce drame d'Antoine Maurel, Le Mystère de la Naissance de Notre Seigneur Jésus-Christ.
Tous les personnages arrivent progressivement. Les bergers, bien sûr, dans cette version accompagnés d'un chœur féminin. Les vieux arrivent, Jourdan et Margarido se réconcilient à coup de baisers. L’aveugle recouvre la vue et reconnaît Chicoulet son fils volé par le Boumian. Le bohémien promet de ne plus faire le mal.
Jigèt ne bégaie plus et parle comme tout le monde. Bènvengu offre sa meilleure farine
Pimpara s'engage à ne plus boire.

La pièce s'arrête sur un chant à la louange du Messie, le O Rèi De Glòri.

Prologue : Marie et Joseph cherche de quoi se logerPrologue : Marie et Joseph cherche de quoi se logerPrologue : Marie et Joseph cherche de quoi se loger

Prologue : Marie et Joseph cherche de quoi se loger

C'est l'annonce aux bergers puis ceux-ci vont au villageC'est l'annonce aux bergers puis ceux-ci vont au villageC'est l'annonce aux bergers puis ceux-ci vont au village
C'est l'annonce aux bergers puis ceux-ci vont au villageC'est l'annonce aux bergers puis ceux-ci vont au villageC'est l'annonce aux bergers puis ceux-ci vont au village
C'est l'annonce aux bergers puis ceux-ci vont au villageC'est l'annonce aux bergers puis ceux-ci vont au village

C'est l'annonce aux bergers puis ceux-ci vont au village

On va alors croiser l'aveugle, le boumian, le meunier et le rémouleur
On va alors croiser l'aveugle, le boumian, le meunier et le rémouleur
On va alors croiser l'aveugle, le boumian, le meunier et le rémouleur
On va alors croiser l'aveugle, le boumian, le meunier et le rémouleur
On va alors croiser l'aveugle, le boumian, le meunier et le rémouleur
On va alors croiser l'aveugle, le boumian, le meunier et le rémouleur

On va alors croiser l'aveugle, le boumian, le meunier et le rémouleur

Les bergers réveillent les vieuxLes bergers réveillent les vieux

Les bergers réveillent les vieux

La fête à l'auberge qui se finit par la scène du puitsLa fête à l'auberge qui se finit par la scène du puitsLa fête à l'auberge qui se finit par la scène du puits
La fête à l'auberge qui se finit par la scène du puitsLa fête à l'auberge qui se finit par la scène du puitsLa fête à l'auberge qui se finit par la scène du puits
La fête à l'auberge qui se finit par la scène du puitsLa fête à l'auberge qui se finit par la scène du puits

La fête à l'auberge qui se finit par la scène du puits

Et tout finit bien à la crècheEt tout finit bien à la crècheEt tout finit bien à la crèche
Et tout finit bien à la crècheEt tout finit bien à la crècheEt tout finit bien à la crèche
Et tout finit bien à la crècheEt tout finit bien à la crècheEt tout finit bien à la crèche

Et tout finit bien à la crèche

Voir la suite sur Noël, les Pastorales de Provence 2/4, ici :

 

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2017/02/noel-les-pastorales-de-provence-2/4.html

Tag(s) : #Ma Provence

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :