Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Musée Regards de Provence est situé proche de la Cathédrale La Major.

Cette ancienne station sanitaire maritime a été réhabilitée en 2013 pour l'opération Marseille Capitale Européenne de la Culture.

Ce bâtiment extraordinaire y présente des expos provisoires régulières très réussies, j'en ai déjà présenté quelques unes ici et possède une grande collection permanente issue de la Fondation Regards de Provence de deux particuliers.

C'est là qu'a donc été présentée jusqu'au 23 Avril une exposition sur David Dellepiane, le peintre des santons.

David Dellepiane, Musée Regards de Provence

David Dellepiane est né à Gênes en 1866 et mort à Marseille en 1932. Il est devenu français dès la fuite de son père pourchassé par le Roi Victor-Emmanuel. Installé dans le quartier St Jean, le quartier des pêcheurs.

Dès 1880, David Dellepiane entre à l'école des beaux-arts de Marseille et y poursuit sa scolarité. En 1890, il habite Paris au moment où le modern style remporte un vif succès, puis il travaille dans la capitale sous la direction de Jules Chéret qui le forme à l'art lithographique.

À son retour à Marseille, il connaît le succès avec une affiche qu'il réalise en 1899 pour le 25e centenaire de la fondation de Marseille où il représente la légende de Protis et Gyptis, ceux qui ont créé cette Ville.

David Dellepiane, Musée Regards de Provence

Cette exposition révèle les multiples facettes de son talent et permet d’apprécier ses champs d’inspiration et sa production dans sa diversité. Près d’une centaine de toiles, aquarelles, projets et affiches, provenant pour la plupart de collections privées jamais révélées au public, de musées et galeries.

A Paris, il va être influencé par le pointillisme, le japonisme tout en apprenant la lithographie.

Puis, à partir de 1896, il mène une brillante carrière d'illustrateur et d'affichiste.

La guerre de 1914 va lui permettre de découvrir le potentiel pictural du santon d'argile. Il va y consacrer aussi une partie de son œuvre et c'est à partir de ce travail que j'ai appris à le connaître.

Je ne présente pas les quelques photos suivantes selon l'ordre de présentation de cette exposition mais selon ma classification personnelle.

 

De sa jeunesse, Dellepiane a peint de nombreuses scènes de pêches avec des détails parfaits.

David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence
David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence

Il a su aussi présenter les champs de Provence comme le port de Marseille

David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence
David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence
David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence
David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence

Il est très connu pour toutes ses affiches

David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence
David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence
David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence

Mais il a aussi travaillé pour des livres ou des calendriers

David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence
David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence

Enfin, pour la partie pour laquelle je suis le plus sensible, une assiette, et un vase décoré de santons.

David Dellepiane, Musée Regards de Provence
David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence

Et puis de nombreuses peintures sur les santons, pas assez à mon goût mais on peut en retrouver dans de nombreux livres et sur des cartes postales malheureusement très chères sur internet.

David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence
David Dellepiane, Musée Regards de ProvenceDavid Dellepiane, Musée Regards de Provence
Tag(s) : #Ma Provence

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :