Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vais parler dans ce sujet d'un santon très rare puisque je n'en ai vu qu'un seul exemplaire, et encore dans un Musée, celui du Château de l'Aumerade, un santon de 9 cm fabriqué par les santons Elisabeth et Bernard Fontanille. Voir ici :

Santon, le marchand d'épongesSanton, le marchand d'éponges

Les éponges de mer sont issues de la mer, c'est un animal et végétal appelé zoophyte, qui ne peut être élevé industriellement à ce jour. Il existe plus de cinq mille variétés d'éponges dont seulement une quinzaine est commercialisable.

Le nom d’éponge est donné finalement au squelette plus ou moins dur d’un spongiaire dans lequel on a supprimé toutes les parties molles par différents moyens.

Sur les 5000 variétés d'éponge, les seules commercialisables issues d'une seule catégorie, les éponges dites cornées ou kératospongies. Mais même dans ces éponges cornées, peu offrent des fibres assez souples ou assez fines pour être utilisées.

On trouve des éponges dans des mers chaudes et tempérées :

- En Méditerranée : Tunisie, Libye, Grèce, Turquie...

- En Océan Atlantique : Caraïbe, Bahamas, Nassau, Floride...

- En Océan Pacifique : Inde.

En fonction de la profondeur qui peut aller de la surface jusqu'à plus de 80 m, la pèche va se faire de différents moyens :

- la pêche individuelle à pied en bordure de mer.

- La pêche au harpon jusqu'à des profondeurs de 6 à 8 m

- En scaphandre jusqu'à 35 m de profondeur

- En chalutier avec des filets traînés.

Une fois pêchée, l'éponge est lavée de son lait de reproduction, des peaux noirâtres de protection. Puis elle est piétinée et les derniers résidus sont grattés.

Les éponges de Méditerranée sont, de part leur structure, les plus souples, les plus absorbantes et plus résistantes.

Les éponges tunisiennes sont connues dès l'Empire Romain. La cueillette des éponges Tunisiennes va prendre une très grande ampleur au début du 19ème siècle par l'installation d'une usine parisienne près de Djerba.

A l’époque antique, l’éponge est surtout destinée à des usages domestiques et à la toilette.

Mais elle est essentielle pour l'écriture des Romains sur papyrus ou parchemin car elle sert à essuyer le calame, ce roseau qui sert à écrire et aussi à faire disparaître les caractères fautifs ou inutiles.

Les éponges servaient en thérapeutique lorsqu'une personne allait s'évanouir, on lui présentait alors une éponge sous le nez avec de l'eau froide, du vin au miel ou du vinaigre chaud.

Depuis, leur usage essentiel est :

  • toilettage et maquillage
  • nettoyage de chevaux ou des voitures de luxe
  • poterie et peinture
  • industrie du verre et des chaussures
  • et même, certaines femmes en Asie s’en servent comme contraceptif.

Les importations en France se faisaient au 19ème siècle à partir de Gênes et de Paris. Des colporteurs allaient alors de village en village, plusieurs fois par an, pour vendre leurs marchandises.

images du webimages du web

images du web

J'ai déjà parlé sur mon blog de la Santonnière Colette de Roquevaire, santonnière qui m'a aussi réalisé un Saint Gens en pièce unique.

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/10/colette-santonniere-de-roquevaire.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/search/Saint%20Gens/

J'ai demandé à Colette de me faire un vendeur d'éponge, challenge qui lui a plu car elle avait déjà eu une demande d'autres clients. Elle a réalisé un moule et voici le résultat qu'elle vient de me fournir :

Santon, le marchand d'épongesSanton, le marchand d'éponges
Santon, le marchand d'épongesSanton, le marchand d'épongesSanton, le marchand d'éponges
Tag(s) : #Santon et Santonnier

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :