Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est un livre qui vient de sortir en ce mois de Mars 2017, un livre qui raconte la saga d'une grande famille provençale, d'une grande famille camarguaise, La Saga des Guillierme. La presse en dit :

Fanfonne Guillierme, baptisée « la Grande Dame de Camargue », est une véritable légende dans la région. Mais on ignore bien souvent que sa famille compte de prestigieuses personnalités dans le monde des arts, de la photographie, de l’industrie et des inventions. Pour la première fois, cette savoureuse saga est racontée par une incroyable collection d’images inédites. Au fil du temps, cet album présente les visages, la vie des Guillierme et des Larnac au XIXe siècle. L’histoire se poursuit au début du XXe siècle avec des documents photographiques d’une grande richesse. Ils racontent les enfants, la viticulture, la bouvine, la Camargue, les traditions… : un monde de passions où l’on croise le célèbre Marquis de Baroncelli, l’écrivain Joseph d’Arbaud, le peintre Jean Hugo… Ce livre est un témoignage rare, d’une grande valeur, à découvrir sans plus tarder.

Fanfonne Guillierme, Grande Dame de Camargue

Dans cette famille, hormis les photos superbes qui sont dans ce livre, ce qui est extraordinaire à lire c'est l'histoire de Fanfonne Guillierme.

 

Antoinette Guillierme, dite Fanfonne, est née en 1895 à Paris. 1895, une année important en Provence comme j'ai pu le narrer ici :

 

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2015/03/aubagne-marcel-pagnol-2015-premiere-partie.html

 

1895 c'est l'année de naissance de Marcel Pagnol, c'est aussi l'année où le Potier Sicard a créé la cigale connue aujourd'hui et copiée de tous. Et c'est aussi l'année de création du cinéma à La Ciotat en Provence.

 

Dès 1904, Fanfonne, qui a appris à monter à cheval à Boulogne, s'installe définitivement dans le Mas de ses grands parents à Aimargues.

Fanfonne va, dès ses 12 ans, se prendre de passion pour la bouvine camarguaise, elle va apprendre et aimer la rude vie des gardians. Son amour est gravement blessé pendant la guerre de 1914 et il rompt ses fiançailles pour ne pas faire vivre sa vie d'handicapé à Fanfonne qui restera demoiselle toute sa vie.

La mère de Fanfonne crée sa manade en 1920 et sa fille Fanfonne va devenir une très grande manadière.

Santons Sauvat et Oustau d'AntanSantons Sauvat et Oustau d'AntanSantons Sauvat et Oustau d'Antan

Santons Sauvat et Oustau d'Antan

Elle va consacrer sa vie à la bouvine et au maintien des traditions, et en 1926, avec le Marquis de Baroncelli, elle va participer à l'inauguration de la Croix camarguaise.

Santons de Colette et Gaze de Sauvat
Santons de Colette et Gaze de SauvatSantons de Colette et Gaze de Sauvat

Santons de Colette et Gaze de Sauvat

Dirigeante de sa propre manade, elle est choisie par le gouvernement en février 1975 pour devenir l'ambassadrice de la Camargue dans l'année de la Femme.

 

C'est elle aussi qui a permis la reconnaissance du cheval Camargue en tant que race pure par les Haras nationaux en 1968.

Santons Oustau d'Antan et SauvatSantons Oustau d'Antan et SauvatSantons Oustau d'Antan et Sauvat
Santons Oustau d'Antan et SauvatSantons Oustau d'Antan et SauvatSantons Oustau d'Antan et Sauvat

Santons Oustau d'Antan et Sauvat

Unanimement respectée, elle est appelée « la grande dame de Camargue ».

 

Ses taureaux sont réputés et remportent de nombreuses fois le prix des cocardiers dont deux Biòu d'Or (meilleur cocardier de la saison taurine camarguaise). Ils seront, eux aussi, reconnus par des statues comme de nombreux autres que l'on trouve dans les villages fervents des bouvines camarguaises.

Photos du WebPhotos du WebPhotos du Web
Photos du WebPhotos du Web

Photos du Web

Depuis sa mort, en 1989, la ville d'Aimargues et la Nacioun gardiano, organisent chaque premier dimanche de mars un grand rassemblement de la bouvine pour lui rendre hommage.

Elle a pour cela une statue qui lui est dédiée avec ses taureaux.

Photos du WebPhotos du Web

Photos du Web

Une seule santonnière, à ma connaissance, a créé un santon en hommage à Mlle Fanfonne Guillierme, manadière des manadiers. Cette santonnière est Fabienne Pardi et bien sûr j'ai ce santon.

Fanfonne Guillierme, Grande Dame de CamargueFanfonne Guillierme, Grande Dame de Camargue
Tag(s) : #Santon et Santonnier

Partager cet article

Repost 0