Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Souvent appelée à tort "roseau", la Canne de Provence, constitue un des éléments prédominant et caractéristique des paysages méditerranéens.

 

D'abord, il faut enfin et une bonne fois pour toute remettre la tête à l'endroit de tous ceux qui ne savent pas, et ils sont nombreux, y compris chez les Provençaux, la canne, le roseau et le bambou.

Halte ! Halte là….!!!

Rien à voir.

La canne de Provence (Arundo donax) est une graminée qui pousse au bord des cours d'eau, des rivières et des fossés dans les régions tempérées ou chaudes du Sud de l’Europe. La canne de Provence est très élancée, elle peut atteindre plus de 4 mètres de hauteur, et elle s'étend rapidement grâce à ses rhizomes. Ses tiges épaisses ressemblent à celles des roseaux et ses hampes florales sont des beaux plumeaux qui, surmontent la plante en automne.

La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence
La canne de ProvenceLa canne de Provence

La canne a été négligée par les gens de la terre comme "mauvaise herbe" tout juste bonne à couper le vent et à délimiter les champs.

Elle servait tout juste à confectionner paniers, "cannisses", "banastes", et autres accessoires de la vie quotidienne provençale...

Même si la canne se trouve un peu partout dans le monde, c'est sur les rivages varois qu'elle acquiert, grâce à la Méditerranée, au soleil provençal et aux vents du midi, une dimension légendaire et artistique.

C'est ici, dans le Var qu'elle va prendre sa qualité exceptionnelle qui va permettre la confection des anches vibrantes pour instruments de musique et sa résistance idéale va permettre d'exécuter les travaux de calligraphie les plus raffinés.

C'est elle qui a permis depuis les temps les plus reculés de réaliser les chefs-d'œuvre de l'écriture arabe et latine qui l'ont immortalisée.

Depuis de nombreuses années, cette canne de Provence, ni roseau ni bambou se découvre d'autres multiples qualités :

La canne de Provence permet de créer des tissus. À Arles, les Ateliers Luma sont en train de transformer les algues des Salins en bol, le tournesol en papier isolant, et la canne de Provence en tissu.

La canne de Provence, c'est donc les canisses qui séparent les jardins, qui protégent ceux-ci des vents impétueux, mais aussi les canisses qui permettent de faire les couvertures des terrasses ombragées où pendent les raisins des vignes grimpantes.

La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence
La canne de ProvenceLa canne de Provence

La canne de Provence sert à faire des paniers ou des banastes pour la vie de tous les jours.

images du webimages du web
images du webimages du web

images du web

La canne de Provence est cette plante qui a permis de faire les plus belles plumes de calligraphie du monde.

images du webimages du webimages du web

images du web

D'ailleurs, Michel Pellegrino, musicien, est aussi un calligraphe fort connu qui joint des livrets dans ses disques calligraphiés à la canne de Provence.

http://www.michelpellegrino.com/fr/livres-et-dessins

Images Michel PellegrinoImages Michel Pellegrino

Images Michel Pellegrino

La canne de Provence a permis de faire des multitudes d'instruments de musique. Et ils étaient nécessaires pour les fêtes qui réunissaient gens des villages et gens des campagnes aux grandes occasions, les fêtes des solstices bien sûr comme la St Jean, mais aussi les vendanges, les moissons et puis les fêtes votives. La Noël et toute la période calendale ne saurait être oubliée, le jour aussi où on tuait le cochon, la viande essentielle de nos terres jusqu'aux années d'hyper production, à partir de la fin de la deuxième guerre mondiale, qui ont érigées la viande de bœuf en totem de la nation. Et puis toutes les fêtes familiales qu'ils fallaient partager, naissances, baptêmes, communions et mariages.

L'une des fêtes les plus importantes pour la musique et la canne de Provence était le départ en transhumance. Les bergers emmenaient avec eux des cannes de Provence et des cougourdes de toutes sortes. Dans leur solitude, ils n'avaient que la lecture pour le peu qui savait lire comme Charloun Rieu. Ou la sculpture des pierres comme celles qu'on peut voir par exemple dans le Garlaban, j'ai décrit cela ici :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/11/massif-du-garlaban-monde-merveilleux-1-2.html

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2016/11/massif-du-garlaban-monde-merveilleux-2-2.html

Mais surtout, ils avaient la musique. Cette musique légère qui les apaisait, qui apaisait les troupeaux et les chiens le soir après les cris des loups. Mais aussi ces instruments plus importants ou plus bruyants qui leur permettaient d'échanger de collines entre collines, de bergers entre bergers pour se donner des signaux d'existence et parfois même de besoins. J'en parle plus dans mon sujet sur les instruments de musique à travers les santons, ici :

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2014/12/les-santons-musiciens-de-provence-et-les-danses.html

A la fête du pain de Fayence, un artisan amateur était venu avec toutes sortes d'instruments faits en canne et en cougourde pour montrer la richesse d'imagination des peuples provençaux.

Il y fabrique des fifres, flûtes, clarinettes, cornemuses, saxophone, petadou, cornemuse et bien d'autres instruments desquels ils tirent une musique riche et variée.

images du webimages du webimages du web
images du webimages du webimages du web
images du webimages du webimages du web

images du web

La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence
La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence
La canne de ProvenceLa canne de Provence
La canne de ProvenceLa canne de Provence

Mais, et peu de personnes le savent, la canne de Provence, et plus particulièrement la canne du Var est celle qui permet de créer 80% des anches pour les clarinettes, les saxophones, les bassons, les hautbois, les binious bretons, les cornemuses, et dans les instruments anciens la bombarde ou le chalumeau.

C'est la revanche de la mauvaise herbe !

De cette "mauvaise herbe" qui grandit au soleil méditerranéen, poussée par les vents du midi, et qui y prend souplesse et robustesse comme l'est la Provence.

 

C'est là que Michel Pellegrino, clarinettiste professionnel et créateur du Festival de l’anche à Hyères la met en exergue pour en montrer toute sa force dans la musique ou dans la calligraphie, le plus bel usage artistique, mais, ne l'oublions pas, ce n'est pas le seul, tant la canne peut être simplement utile tous les jours pour la vie si simple des Provençaux.

La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence

Pour réaliser ses démonstrations et ses concerts, Michel Pellegrino s'appuie sur les grands producteurs d’anches, varois, département où on dénombre pas moins de cinq fabricants d’anches, leaders internationaux (Marca, Rico International, Rigotti, Vandoren).

 

Le Var, petit département français au bord de la méditerranée, est considéré dans le monde entier comme le berceau naturel de la canne de Provence et de l’anche. La notoriété des anches d’origine varoise n’est plus à prouver, celles-ci sont jouées par des milliers de musiciens, en jazz, musique classique et musique du monde, aux quatre coins du globe !

 

Ce secteur de l'économie représente un chiffre d’affaires important d’autant plus que les anches sont majoritairement exportées, à destination des marchés européens et américains. On en produit plusieurs centaines de milliers chaque jour dans le département du Var.

 

Cette année, c'était la 18ème édition du festival de l'anche à Hyères….

 

À partir du mercredi 24 mai 2017, Michel Pellegrino a ouvert les festivités de cette 18ème édition. Il a présenté les nouvelles expressions provençales, les musiques et les chants provençaux en arrangement jazz, swing, bebop ou jazz latin, ponctués de textes de Giono, Pagnol ou Mistral, et de légendes provençales…

Ces concerts vont parcourir toute la Provence dans des propriétés viticoles comme chaque année pour mélanger le plaisir du vin et le plaisir divin de la musique.

La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence
La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence
La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence

Dates à voir sur son site

 

http://www.michelpellegrino.com/fr/concerts-et-rencontres/concerts

 

La richesse et l'importance de cette culture et cette exploitation de la canne de Provence sont donc évidentes.

C'est pour cette raison que j'ai été heureux de rencontrer Lidia des Santons Analy à Frejus, voir mon blog ici :

 

http://l-estrangie-e-li-santoun.over-blog.com/2017/05/frejus-santon-analy-1/2.html

 

Elle est la seule santonnière, à ma connaissance, à présenter plusieurs santons des métiers du "roseau", de la canne de Provence. Ainsi, elle a deux coupeurs transporteurs de roseau, un menuisier avec son établi spécial équipé d'une lame à sectionner et d'un rabot particulier pour supprimer les départs de feuilles si durs. Et enfin, elle a une trieuse de roseaux et puis une table de séchage, une scène complète de crèche.

La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence
La canne de ProvenceLa canne de Provence
La canne de ProvenceLa canne de ProvenceLa canne de Provence
Tag(s) : #Santon et Santonnier

Partager cet article

Repost 0