Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La cigale, la fourmi et Jérusalem

Voici un récit recueilli par Damase Arbaud, et édité en 1862 dans son recueil des chants populaires et historiques de la Provence.

La cigale Provençale

Je ne donne pas la version en Provençal parallèlement à la traduction, ce texte est dans une écriture quelque peu différente de la graphie Rhodanienne.

"Il était une fois une cigale et une pauvre fourmi qui s'en allèrent faire un voyage à Jérusalem ; Elles rencontrèrent un ruisseau qui était gelé. La cigale hésita, la pauvre fourmi voulut passer. La glace se rompit et coupa la jambe de la pauvre fourmi.

Ô glace que tu es forte
De couper la jambe
De la pauvre fourmi
Qui s'en allait faire un voyage à Jérusalem.

La glace dit : est bien plus fort le soleil qui me fait fondre ;

Ô soleil que tu es fort
De faire fondre la glace,
Glace de couper la jambe
De la pauvre fourmi
Qui s'en allait faire un voyage à Jérusalem.

Le soleil dit : est bien plus fort le nuage qui me cache

Ô nuage que tu es fort
De cacher le soleil,
Soleil de fondre la glace, glace de couper la jambe
De la pauvre fourmi
Qui s'en allait faire un voyage à Jérusalem.

Le nuage dit : est bien plus fort le vent qui me chasse.

Ô vent que tu es fort
De chasser le nuage,
Nuage de cacher le soleil
Soleil de fondre la glace,
Glace de couper la jambe
De la pauvre fourmi
Qui s'en allait faire un voyage à Jérusalem.

Le vent dit : est bien plus fort le mur qui m'arrête.

Ô mur que tu es fort
D'arrêter le vent
Vent de chasser le nuage
Nuage de cacher le soleil
Soleil de fondre la glace,
Glace de couper la jambe
De la pauvre fourmi
Qui s'en allait faire un voyage à Jérusalem.

Le mur dit : est bien plus fort le rat qui me perce.
Ô rat que tu es fort
De percer le mur,
Mur d'arrêter le vent,
Vent de chasser le nuage
Nuage de cacher le soleil
Soleil de fondre la glace,
Glace de couper la jambe
De la pauvre fourmi
Qui s'en allait faire un voyage à Jérusalem.

Le rat dit : est bien plus fort le chat qui me mange.

Ô chat que tu es fort
De manger le rat,
Rat de trouer le mur,
Mur d'arrêter le vent,
Vent de chasser le nuage
Nuage de cacher le soleil
Soleil de fondre la glace,
Glace de couper la jambe
De la pauvre fourmi
Qui s'en allait faire un voyage à Jérusalem.

Mais l'amitié fut la plus forte ; pendant le temps de ce débat, la cigale chargea la pauvre fourmi et la mena faire un voyage à Jérusalem."

La cigale ProvençaleLa cigale Provençale
La cigale ProvençaleLa cigale Provençale

Alors, donc, que La Fontaine rédige sa fable en faisant de la Cigale une personne volage, inconstante, peu aidante….

LA CIGALE ET LA FOURMI
La Cigale, ayant chanté tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'août, foi d'animal,
Intérêt et principal.
La Fourmi n'est pas prêteuse ;
C'est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
Vous chantiez ? J'en suis fort aise :
Et bien ! Dansez maintenant.

Les publicitaires d'ailleurs reprennent cette fable pour en faire des boîtes métalliques des gâteaux Gringoire accusateur

La cigale Provençale

Alors que Germalyne fait des buvards et vante la revanche de la Cigale grâce à son produit qui permet de cuisiner tous les restes en fameux repas

La cigale Provençale

Cette fable est une fable moralisatrice qui met en avant le travailleur et fustige celui qui est plus dilettante.

Elle est ainsi parfaitement illustrée par Gustave Doré, sans aucune compassion.

La cigale ProvençaleLa cigale Provençale

Cette cigale dilettante est souvent l'image négative du Provençal.

La fable narrée ci-dessus montre, au contraire de la fable de La Fontaine, toutes les qualités de cette cigale.

La Cigale qui est en Provence, l'artiste, le chanteur, le troubadour, le Félibre n'est donc pas si égoïste, mais au contraire charitable.

La cigale ProvençaleLa cigale Provençale

Elle est à l'image du vrai peuple Provençale, accueillante et serviable.

La légende provençale prétend que lorsque Dieu eut créé le soleil, la terre, les montagnes et les eaux, il constata perplexe qu'il lui restait un peu de tous les éléments. Qu'en faire à présent? Fallait-il gaspiller des biens aussi précieux ?
Il préféra les utiliser ensemble, en faire un résumé de tout ce qui existe et d'en faire son paradis à lui.
Ainsi une et multiple, naquit sous le sourire charmé de l'artisan ce qui depuis est la Provence.

Marie Mauron

Il créa cette Provence pour en faire son Paradis à lui.

Un jour les Anges rendant visite sur cette terre, par un après midi de chaleur, virent les hommes faire la sieste sous les oliviers, à l'abri du soleil qui dardait ses rayons, un jour où le Mistral n'apportait pas de fraîcheur.

Ils en firent un rapport à Dieu, pour s'en plaindre. Dieu créa un nouvel insecte dont le chant strident empêcherait les hommes de dormir en plein jour....

Et voici comment et pourquoi sont nées les cigales. Néanmoins, nous, on les aime bien nos cigales et il n'y a que les touristes qu'elles empêchent de dormir !

La cigale ProvençaleLa cigale Provençale
La cigale ProvençaleLa cigale Provençale
Tag(s) : #Ma Provence
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :