Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis le temps où j'ai fait mes études à l'école militaire d'Aix en Provence, dans les années 60, depuis le temps où je courais dans cette montagne pour préparer mes cross de l'équipe de France, depuis le temps où j'ai appris à aimer la vraie peinture comme celle du peintre Cézanne, depuis le temps où cette montagne emplit ma vue, depuis ce temps là, j'en suis toujours étonné, subjugué….

La Sainte Victoire fait partie des 3 renommées qui font la Provence avec la Sainte Baume et le Ventoux.

Les noms de Ventoux et Victoire sont en provençal des références au vent qui est leur nature. La Sainte Victoire se nomme le Mont Venturi en Provençal.

C'est un massif qu'on peut dire consacré comme une église car il est orienté Est-Ouest, son sommet le plus élevé à l'Est, le Pic des Mouches qui culmine à 1011m. A l'Ouest se trouve la Croix de Provence qui culmine à 946m.

Le massif fait 18km de long pour 5 de large, et il est bordé au Nord par la D10 qui franchit le col de Claps (530m) et le col des Portes (631m).

Au Sud, c'est la route Cézanne, la D 17 qui chemine sur le plateau du Cengle et franchit le collet Blanc du Subéroque (505 m).

Les 6 525 ha du massif de la Sainte-Victoire sont classés depuis 1983. La végétation, la flore et la faune sont marquées par cet axe est-ouest. En plus du fait que ce massif est vertical et minéral en face sud, il est à pente douce et boisé en face Nord. Au nord, on y trouve une végétation plus alpine et elle est plus méditerranéenne sur le versant sud.

Le dénivelé de 200 m à 1000 m, donne une flore exceptionnelle de plus de 900 plantes à fleurs recensées, soit sur un si petit espace, 20% de la flore française en un seul lieu.

Le Sud est une face abrupte dont de nombreuses parois sont réservées à l'escalade. Les argiles du bas sont rouges, alors que les falaises et les pics en haut sont du blanc des calcaires qui sont la couleur de cette Provence entre Marseille et Hyères.

La Sainte Victoire a été frappée par des incendies immenses, le dernier date de 1989 et a brûlé plus de 5000 hectares. Depuis, une vigie comme toutes celles qu'on trouve dans les massifs locaux permet d'héberger des guetteurs 24h/24 pour surveiller ce massif et anticiper les départs de feux. De plus, les promenades y sont très surveillées voire interdites pendant les périodes d'été.

Ce dimanche, j'ai donc voulu faire un premier tour de cette montagne, premier tour complet pour repérer mes futurs balades de visite des villages, des hameaux et des sentiers que je ferai progressivement en y passant du temps plutôt que de les survoler.

L'objet de ce reportage est donc de vite faire un tour, de montrer les richesses des paysages, de donner envie.

En premier, voici le trajet fait avec mon tripode et les différents points où j'ai réalisé des photos.

Tour de la Sainte VictoireTour de la Sainte Victoire

A la sortie du village de Peynier, une première halte pour s'emplir les yeux de cette façade sud et pour que Dominique réalise un de ces panoramiques dont elle a le secret, tous les panoramiques de ce reportage sont d'elle.

Tour de la Sainte Victoire
Tour de la Sainte VictoireTour de la Sainte VictoireTour de la Sainte Victoire
Tour de la Sainte Victoire

Avant Puy Loubier, vue panoramique

Tour de la Sainte Victoire

A partir du village de Pourrières, c'est une superbe montée de 6 km de lacets pour arriver au col des Portes vers le Puits d'Auzon.

Nous sommes là sur la façade nord du massif au tout début de la route qui va nous mener à Aix en Provence, route tortueuse qui permet de voir cette végétation qui contraste avec la végétation au sud comme celle qu'on connaît à la Sainte Baume ou dans les calanques.

Tour de la Sainte VictoireTour de la Sainte Victoire
Tour de la Sainte VictoireTour de la Sainte Victoire
Ste Victoire, Face Nord et Croix de ProvenceSte Victoire, Face Nord et Croix de Provence

Ste Victoire, Face Nord et Croix de Provence

La route continue pour arriver au village de Vauvenargues, quasi interdit à la circulation des non résidents, mais village superbe qui entoure son château. Le château de Vauvenargues est inscrit à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques, il est acheté par Picasso, dans le parc duquel il est enterré aux côtés de Jacqueline Picasso. Le château est propriété des descendants de cette dernière.

Tour de la Sainte Victoire
Vauvenargues, Croix de Provence, Château Picasso
Vauvenargues, Croix de Provence, Château Picasso
Vauvenargues, Croix de Provence, Château Picasso
Vauvenargues, Croix de Provence, Château Picasso

Vauvenargues, Croix de Provence, Château Picasso

Château PicassoChâteau Picasso
Château PicassoChâteau Picasso

Château Picasso

Sainte VictoireSainte VictoireSainte Victoire

Sainte Victoire

En continuant la route, nous faisons une halte pique-nique vers le barrage du lac de Bimont, un des éléments qui vient aider le canal de Provence dans son alimentation en eau de cette Provence sèche.

Le lac et le barrage de Bimont se situent au Nord-Ouest de la montagne Sainte-Victoire, sur la route de Vauvenargues, à la hauteur de Saint-Marc-Jaumegarde. Le barrage a été construit en 1951 par l'ingénieur Joseph Rigaud pour barrer le lit de la Cause et surtout retenir les eaux captées du Verdon. Il mesure 180 m de long et 87,5 m de haut. Sa capacité est de 40 millions de m3.

Barrage de BimontBarrage de BimontBarrage de Bimont
Barrage de Bimont

Barrage de Bimont

Canal du lac de BimontCanal du lac de BimontCanal du lac de Bimont

Canal du lac de Bimont

Barrage de BimontBarrage de BimontBarrage de Bimont
Barrage de BimontBarrage de Bimont

Barrage de Bimont

Lac de BimontLac de BimontLac de Bimont

Lac de Bimont

La résine suinte des pins
La résine suinte des pins

La résine suinte des pins

Un petit passage au village de Saint Marc Jaumegarde pour voir son église romane. Ce village de 1200 habitants, est constitué de nombreux hameaux de villas et de propriétés très huppées. Le cœur du village ne comporte que son église, sa mairie, son école et le château que je n'ai pas vu sur cette balade.

Ce village est très riche car le lac de Bimont et le lac Zola lui permettent de toucher des royalties énormes. Le cœur du village est totalement piétonnier. Une école primaire superbe est intégrée au paysage avec des cours en herbe ou en gravier, un immense gymnase, des équipements majestueux et nombreux.

La photo des classes à l'entrée permet de voir que les enfants qui y sont ne sont pas issus des quartiers difficiles…

Ecole de St Marc JaumegardeEcole de St Marc Jaumegarde
Ecole de St Marc JaumegardeEcole de St Marc Jaumegarde

Ecole de St Marc Jaumegarde

Chapelle et Mairie de St Marc JaumegardeChapelle et Mairie de St Marc Jaumegarde
Chapelle et Mairie de St Marc JaumegardeChapelle et Mairie de St Marc JaumegardeChapelle et Mairie de St Marc Jaumegarde

Chapelle et Mairie de St Marc Jaumegarde

Puis c'est l'arrivée sur la route de Cézanne, celle qui longe le massif par le Sud, entre la Sainte Victoire et le plateau de Cengle, cette avancée plate devant le Massif qui en rapetisse la taille quand on est au loin comme sur l'autoroute par exemple.

Ce plateau de Cengle veut dire corniche en Provençal, plateau d'une dizaine de kilomètres de longueur qui culmine à 509 m d'altitude, de forme ovale, il est séparé de la Sainte-Victoire par la rivière du Bayon.

Au bord de la route, un oratoire, vers la piste de la Risante, permet d'indiquer le chemin qui mène à la chapelle St Joseph, qui se trouve en domaine privé mais qui fut peinte par Cézanne

Tour de la Sainte VictoireTour de la Sainte VictoireTour de la Sainte Victoire

Le «moulin de Cézanne», ancien moulin à vent du XVIIème, se dresse à la sortie est du village sur la route Cézanne. Il est bâti sur une embase circulaire sur laquelle on battait le blé. Réhabilité et restauré, il est aujourd’hui reconverti en lieu d’exposition et reçoit des peintres ou des sculpteurs. C’est aussi un musée sur le patrimoine historique et artistique du Tholonet

Moulin de CézanneMoulin de Cézanne

Moulin de Cézanne

Intérieur du Moulin Cézanne
Intérieur du Moulin Cézanne
Intérieur du Moulin Cézanne
Intérieur du Moulin Cézanne
Intérieur du Moulin Cézanne

Intérieur du Moulin Cézanne

Ste Victoire, Plateau de CengleSte Victoire, Plateau de CengleSte Victoire, Plateau de Cengle

Ste Victoire, Plateau de Cengle

L'un des châteaux du Tholonet, au bord de la route a été construit par Alexandre de Galliffet dans les années 1640. En bordure de la départementale un moulin à huile, actionné également par une roue à aubes et dont les presses sont calées sous un mur de force ou mur poids, écrasait les olives des nombreuses oliveraies de la contrée. De nos jours ce domaine, qui est la propriété de la Société du canal de Provence, ne se visite que sur invitation. La Croix de Provence.

Tour de la Sainte VictoireTour de la Sainte Victoire

Le hameau Les Artaud est un des lieux du décor du roman "La Faute de l'Abbé Mouret" de Emile Zola dans sa série des Rougon Macquard. Je n'ai pas visité ce hameau qui est le plus ancien du village et qui se trouve au sud du centre actuel situé près du château le long de la route Cézanne.

Je souhaitais seulement signaler l'importance de ce hameau qui explique pourquoi Zola est aussi important ici, comme son lac, situé après le lac Bimont et bien plus ancien. Le Tholonet était un des lieux préférés de Cézanne, la terre rouge, la roche grise, le ciel bleu azur sur lequel se détache la montagne Sainte-Victoire offre une palette de couleurs extraordinaires.

Tour de la Sainte VictoireTour de la Sainte Victoire
Tour de la Sainte VictoireTour de la Sainte VictoireTour de la Sainte Victoire

Depuis le lieu dit le Bouquet, encore une vue sur la Sainte Victoire et sa Croix de Provence, comme je l'ai photographiée tout au long de ce parcours. La Croix de Provence se dresse sur la crête de Sainte-Victoire à 948 mètres d'altitude, au dessus du Prieuré.

C'est un symbole, un emblème de notre région, repérable à des kilomètres alentour.

Tour de la Sainte Victoire
Croix de Provence, Ste Victoire
Croix de Provence, Ste VictoireCroix de Provence, Ste VictoireCroix de Provence, Ste Victoire

Croix de Provence, Ste Victoire

Entre le Tholonet et Saint Antonin sur Bayon, longeant la Cause, rivière qui circule en contrebas de la route et où se retrouvent de nombreux aixois pour des pique-niques au frais.

Les lumières, les couleurs permettent de découvrir la minéralité de cette Sainte Victoire, son socle entouré de près dans les argiles rouges, et de l'autre côté, sur le plateau des Cengle une végétation boisée, riche de ses pins d'Alep et de ses chênes verts (Roure en Provençal)

Ste VictoireSte Victoire
Ste VictoireSte VictoireSte Victoire
Ste VictoireSte Victoire

Ste Victoire

Croix de Provence, Plateau de CengleCroix de Provence, Plateau de CengleCroix de Provence, Plateau de Cengle

Croix de Provence, Plateau de Cengle

Avant le village de Saint Antonin sur Bayon, vers le Mas d'Odile, encore ces paysages et en contre bas les cascades de la Cause.

Le CauseLe Cause

Le Cause

Ste Victoire, Brèche du Prieuré, Croix de ProvenceSte Victoire, Brèche du Prieuré, Croix de ProvenceSte Victoire, Brèche du Prieuré, Croix de Provence

Ste Victoire, Brèche du Prieuré, Croix de Provence

Le village de Saint Antonin possède un musée extraordinaire, le pied de la sainte Victoire a permis de découvrir des fossilisations de dinosaures, des œufs, des traces de pas, le plus grand champ de découverte sur toute l'Europe.

Je n'ai pas réalisé de photos sur ce sujet pendant ce voyage. Au sortir du village, au parking des deux aiguilles, on peut admirer la sainte Victoire, sa Croix de Provence, sur sa gauche la brèche où se trouve le monastère du XVIIème siècle que les amis de la Ste Victoire restaurent.

En dessous de la Croix, sur la droite le Garagaï, cette immense grotte. On peut voir les falaises qui sont autorisées à l'escalade et même certaines sont pré-équipées.

Sur le côté gauche, toujours au pied des falaises occidentales de Sainte-Victoire, dominant le village de Saint-Antonin sur Bayon, les ruines d'un ancien castrum sur l'oppidum d'Untinos sont à 566 m d'altitude.

Le site, abandonné vers le XIème siècle, avait été fouillé après l'incendie de 1989, ce qui a révélé les traces de cet habitat fortifié. Les ruines actuellement visibles datent du XIème siècle, juste avant la fin de l'exploitation de ce plateau : l'activité s'était déplacée vers l'actuel village de Saint-Antonin, juste au pied.

Tour de la Sainte Victoire
Ste VictoireSte VictoireSte Victoire

Ste Victoire

Oppidum Untinos, Plateau de CengleOppidum Untinos, Plateau de Cengle

Oppidum Untinos, Plateau de Cengle

Croix de Provence, Garagaï
Croix de Provence, GaragaïCroix de Provence, GaragaïCroix de Provence, Garagaï

Croix de Provence, Garagaï

Puis des photos prises en allant prendre la grande descente vers Rousset à l'est du plateau de Cengle.

Tour de la Sainte Victoire
Ste VictoireSte VictoireSte Victoire

Ste Victoire

Croix de Provence

Croix de Provence

Tour de la Sainte VictoireTour de la Sainte VictoireTour de la Sainte Victoire
Tag(s) : #Ma Provence
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :